SPHM Infos

envoyer l'article par mail title= envoyer par mail Version imprimable de cet article Version imprimable Augmenter taille police Diminuer taille police

Appel à communications, Colloque « Guerres en séries », Université de Picardie-Jules Verne (Amiens), 11-13 juin 2014

Date limite : 30 octobre 2013

A l’occasion du centenaire du déclenchement de la Première Guerre mondiale et des soixante-dix ans du débarquement allié en Normandie, le Centre d’Histoire des Sociétés, des Sciences et des Conflits (CHSSC) de l ?Université de Picardie-Jules Verne organise un colloque international et pluridisciplinaire consacré au traitement des guerres dans les séries télévisées.

Qu’il s’agisse des combats eux-mêmes, du quotidien des civils ou bien de la difficile « sortie de guerre », la guerre a en effet été représentée dans de très nombreuses séries et mini-séries télévisées depuis les années 1950, offrant la possibilité de mettre en scène à la fois la violence et l’héroïsme, tout en maintenant les téléspectateurs en alerte quant à la survie des personnages. On peut citer parmi les plus connues Combat, M*A*S*H, Dad’s Army, Papa Schultz (Hogan ?s Heroes), Les Têtes Brûlées (Baa Baa Black Sheep) ou plus récemment Band of Brothers, Generation Kill, Un Village français, Hatufim et sa déclinaison Homeland, Downton Abbey et Parade’s End, sans compter les séries de science-fiction ou de fantasy comme Battlestar Galactica, Star Trek et ses divers spin-offs, ou encore Game of Thrones.

La question de la représentation de la violence sera évidemment au coeur de notre réflexion, mais l’on pourra aussi s’interroger sur les enjeux narratifs particuliers à ce type de séries :
-  Comment maintenir le suspense lorsque l’issue est déjà connue (dans le cas des séries historiques) ?
-  Comment les séries glorifient-elles les combattants et/ou dénoncent-elles l’absurdité de la guerre ou d’un conflit ?
-  Comment rendent-elles compte des enjeux diplomatiques, stratégiques, économiques, sociaux, culturels d’une guerre ?
-  Comment rendent-elles compte d’un conflit en cours ?
-  Quel discours et quelles images sont tolérables par tel ou tel public à une époque et dans un contexte de diffusion donnés ?
-  Comment représenter la guerre « contre la terreur », par essence sans ennemis identifiés ?
- Art du quotidien et de la répétition, destinées à des écrans plus petits et un public plus volatile, dotées de budgets et de temps de tournage moindres, les séries télévisées montrent-elles la guerre autrement que les films de cinéma ? Comment le temps long de la série permet-il de rendre compte de la durée et des conséquences d ?un conflit ?

Si la représentation des deux guerres mondiales pourra occuper une part importante du colloque, nous souhaitons élargir la réflexion à l’ensemble des conflits, réels ou imaginaires, quels que soit l’époque ou le(s) pays concerné(s). De même, les séries télévisées de tout pays peuvent faire l’objet d’une communication, en français ou en anglais. Enfin, les propositions pourront aussi aborder la question des échos, implicites ou explicites, de conflits passés ou en cours sur des séries télévisées dont le sujet n’est pas la guerre à proprement parler.

Comité scientifique : Marjolaine Boutet (MCF, UPJV), Manon Pignot (MCF, UPJV), Sylvaine Bataille (MCF, U. de Rouen), Sarah Hatchuel (PR, U. du Havre), Monica Michlin ( MCF, U. Paris Sorbonne), Ariane Hudelet (MCF, U. Paris Diderot), Donna Andréolle (PR, U. du Havre), Shannon Wells-Lassagne (MCF, U. de Bretagne-Sud) , Barbara Villez (PR, U. Paris 8) Le colloque est soutenu par le Groupe Universitaire d ?Etudes sur les Séries Télévisées (GUEST) basé en Normandie.

Les propositions de communications (un résumé de 500 mots et une notice biographique de 100 mots, en français ou en anglais) sont à envoyer à marjolaine.boutet@gmail.com avant le 30 octobre 2013. Les réponses aux intervenants seront envoyées courant décembre 2013.

Citer cet article : http://www.histoiredesmedias.com/Appel-a-communications-Colloque,4614.html

Dans la même rubrique