SPHM Infos

envoyer l'article par mail title= envoyer par mail Version imprimable de cet article Version imprimable Augmenter taille police Diminuer taille police

Appel à contributions, revue El Argonauta español,"La presse militaire espagnole du siècle des Lumières à nos jours"

Le prochain numéro spécial (janvier 2013) de El Argonauta español. Revue bilingue, franco-espagnole consacrée à l’étude de la presse espagnole de ses origines à nos jours (XVII°-XXI° siècles) portera sur : La presse militaire espagnole du siècle des Lumières à nos jours.

La presse naît généraliste, universaliste même. Sous une apparente spécificité géographique (de Leyde, de Madrid, etc…), les gazettes entendent rapporter tout ce qui se passe dans le monde. Le fait qu’elles s’ouvrent par les nouvelles de l’étranger n’est pas fortuit. Et plus cet étranger est lointain (la Sublime Porte, les Etats-Unis d’Amérique, voire le Siam), plus on sent la satisfaction du rédacteur. Mais l’intérêt spécifique de chaque composante de la société pour une presse spécialisée s’est bien vite manifesté, que ce soit dans le domaine de la littérature (Semanario erudito, 1787-1791), du commerce (Diario mercantil des España y sus Indias, 1792-1808) comme de l’agriculture et des techniques (Semanario de Agricultura y Artes dirigido a los Párrocos, 1797-1808). C’est également à la fin du siècle des Lumières que fait son apparition en Espagne la presse militaire dont on a parfois dit qu’elle n’avait véritablement amorcé sa trajectoire que dans la seconde moitié du XIXe siècle. Conscient de ce que les militaires constituaient un public potentiel pour la presse, José Felipe de Olive, qui avait créé en février 1795 le Correo de Gerona, périodique bi-hebdomadaire, n’hésita pas quelques semaines plus tard à leur consacrer la livraison du jeudi qui paraîtrait désormais sous le titre de Correo de Gerona dedicado únicamente a la Instrucción militar o escuela histórica, y moral del soldado. Et nul doute que la presse militaire joua un rôle non négligeable pendant la Guerre d’Indépendance.

Il n’y a rien d’étonnant à cela. L’Espagne, comme la France, se constitue en tant que Nation par la geste militaire. Selon Manuel Moreno Alonso, c’est Bailén qui fonde la Nation espagnole comme Valmy est le socle de la Nation française. Il y a là matière à discussion. Mais ce qui est certain, c’est que, de la Guerre d’Indépendance à nos jours, les militaires ont joué et continuent de jouer un rôle de premier plan dans le destin de l’Espagne.

C’est pourquoi El Argonauta español a décidé de consacrer la première livraison de son dixième numéro (janvier 2013) à la presse militaire espagnole des origines à nos jours, en incluant l’espace américain, le terminus ad quem étant là bien évidemment le temps des Indépendances. Il s’agira de s’interroger notamment sur :

la forme et les objectifs de cette presse militaire faite à l’adresse des membres de l’armée mais parfois aussi et surtout des civils, comme ce fut par exemple le cas de ces bulletins de la grande armée ou, selon le mot de Victor Hugo, « bulletins de la gloire », que l’on trouvait placardés sur tous les édifices publics de l’Empire la diffusion et l’impact de cette presse spécialisée le profil des militaires qui s’ouvrirent au journalisme mais aussi sur les relations des militaires avec la presse en général Comité de rédaction :

Directeurs :Gérard Dufour (UNIVERSITE DE PROVENCE - UMR TELEMME - Membre correspondant de l’Academia Portuguesa da Historia), Elisabel Larriba (UNIVERSITE DE PROVENCE - UMR TELEMME - Membre de l’Institut Universitaire de France), Severiano Rojo Hernandez (UNIVERSITE DE BRETAGNE OCCIDENTALE - UMR TELEMME)

Secrétaire : Marta Ruiz Galbete (UNIVERSITE DE GRENOBLE III - UMR TELEMME)

Secrétaire adjointe :Satoko Nakajima (UNIVERSITE DE TOKYO)
Responsable informatique : Eric Carroll (CNRS, UMR TELEMME)
Comité scientifique :
Julio ARÓSTEGUI (Universidad Complutense – Madrid) Paul AUBERT (Université de Provence – UMR TELEMME) Gérard CHASTAGNARET (Université de Provence – UMR TELEMME) Fernando DURAN LÓPEZ (Universidad de Cádiz) Klaus-Dieter ERTLER (Universität Graz – Institut für Romanistik) Roberto FERNÁNDEZ (Universidad de Lérida) Guadalupe JIMÉNEZ CODINACH (Universidad Iberoamericana, México DF) Emilio LA PARRA (Universidad de Alicante - Miembro correspondiente de la Real Academia de la Historia) François LOPEZ † (Université de Bordeaux) Ángel MARTÍNEZ DE VELASCO FARINÓS † (U.N.E.D. - Madrid) Catherine POUPENEY HART (Université de Montréal) Isabelle RENAUDET (Université de Provence – UMR TELEMME) Antonio RISCO (Université Toulouse Le Mirail) Pedro RÚJULA (Universidad de Zaragoza) Inmaculada URZAINQUI (Universidad de Oviedo - Instituto Feijoo).

El Argonauta español étant diffusé exclusivement sur support électronique, nous attirons l’attention des auteurs sur le fait qu’ils ont la possibilité d’accompagner leur article d’appendices documentaires conséquents. Pour les contributions portant sur l’analyse d’un périodique spécifique, celui-ci, s’il est peu connu, voire rare, pourra être reproduit en document annexe, après accord de l’institution détentrice des fonds.

Les chercheurs qui souhaiteront participer à ce numéro monographique, devront nous faire parvenir, au plus tard pour le 1 septembre 2012, une proposition de collaboration détaillée (titre de l’article et résumé d’une vingtaine de lignes).

La notification des projets retenus sera communiquée aux intéressés avant le 15 septembre 2012. Les articles devront être adressés quant à eux au plus tard le 15 octobre 2012 à : argonauta@mmsh.univ-aix.fr

Comme il est désormais de règle, ces articles seront soumis, de façon anonyme, à l’appréciation de deux experts qui donneront leur avis sur l’opportunité de la publication et dont les remarques ou suggestions éventuelles seront communiquées aux auteurs.

Citer cet article : http://www.histoiredesmedias.com/Appel-a-contributions-revue-El.html

Dans la même rubrique