SPHM Infos

envoyer l'article par mail title= envoyer par mail Version imprimable de cet article Version imprimable Augmenter taille police Diminuer taille police

Appel à contribution

Ouvrage collectif "Une justicière maîtresse de son destin ? Le Genre du héros féminin" (Editions Antipodes)

En collaboration avec Gianni Haver, nous lançons l’idée d’un ouvrage collectif réunissant des articles sur les héros féminins dans la fiction. Par héros féminin nous entendons un personnage principal (le héros) qui fait face à des dangers menaçants son intégrité physique, sa condition sentimentale ou sociale, oriente un récit de fiction et résout son intrigue « tout en étant une femme ».
Par opposition à l’héroïne (« personnage principal féminin ») évoluant parallèlement à un héros, qui soit le tente de manière négative soit le soutient dans sa quête ou qui est l’objet d’une quête, le héros féminin s’impose en sujet d’action. L’héroïne ne doit donc pas être l’objet de propositions d’articles.
Ce rôle traditionnellement masculin de moteur de l’intrigue donne un aspect transgenre au héros féminin qui se retrouve dans une position inhabituelle. Une femme entre donc dans une logique d’héroïsation. Dès qu’une femme est au centre du récit, de quelle manière l’anthropocentrisme continue-t-il à s’exprimer ? Les rôles sont-ils vraiment bouleversés ? Comment la « femme héros » est-elle représentée ? Comment est traitée sa corporalité ? De quelles valeurs culturelles est-elle le vecteur ? Parvient-elle à se réaliser (« self-fulfillment ») comme un héros masculin ? etc.
Tous les supports de fiction peuvent être traités, de la nouvelle au feuilleton télévisé en passant par la bande dessinée. Naturellement, les personnages qui ont fait l’objet d’adaptations diverses du type Lara Croft ou Fifi Brindacier/Pipi Langström sont les bienvenues.
L’ouvrage sera publié aux éditions Antipodes dans la collection Médias et histoire.

Calendrier
Proposition d’article avec un titre et un résumé d’une dizaine de lignes : 15 octobre 09
Reddition de l’article : 31 mars 2010
À envoyer à : loise.bilat@unil.ch

Ci-dessous, une liste non exhaustive de personnages (pour ma part, je suis en train de travailler sur les « pouvoirs » et les « faiblesses » de Wonder Woman dans une perspective genre et sémiologique) :

• Ellen Ripley (Alien) • Aria • Lara Croft • Super Jaimie • Jessica Fletcher • Fifi Brindacier • Fantômette • Musidora • Julie Lescaut • Dina (Le livre de Dina de Herbjørg Wassmo) • Sailor Moon • Chihiro • Les personnages principaux des polars de Mary Higgins Clark ou Minette Walters • Beatrix Kiddo alias Black Mamba (Kill Bill) • Dora • Buffy Summers • Isabelle Florent (Une femme d’honneur) • …

Consignes aux auteurEs
Le titre de l’article doit commencer par le nom du personnage, suivi d’un bref sous-titre. L’ambition est de réunir des textes qui traitent d’un personnage et ensuite seulement des autres éléments pertinents quant à la problématique du « héros féminin ». La proposition d’1 à 3 illustrations libres de droits est bienvenue. Sur le fond, les propositions d’article doivent entrer dans le cadre de la collection Médias et histoire. Toute perspective théorique est acceptée pour traiter cet objet. Les critères sur la forme concernent la qualité de la langue et du style de l’écrit. Il est demandé, en outre, pour chaque article un résumé en français ainsi que trois ou quatre mots-clés. La longueur des textes doit se situer entre 20 000 et 30 000 signes, espaces et notes comprises, en format Times New Roman, caractère 12, interligne 1,5, bibliographie standardisée, qualité et adresse professionnelle de l’auteurE.

Angle de la collection Médias et histoire
« Les médias occupent un rôle si fondamental à partir du XIXe siècle qu’ils deviennent des objets incontournables dans l’écriture de l’histoire contemporaine. Source privilégiée pour l’histoire culturelle et des mentalités, ils sont aussi au centre de nombreuses problématiques de l’histoire politique et sociale. La collection Médias et histoire est ouverte à toutes les approches qui considèrent l’étude des représentations comme un moyen de comprendre la société, l’imaginaire collectif comme un élément important de l’exploration historique et l’analyse de la réception comme un questionnement et une confrontation nourrissant la réflexion en histoire. »

Contact :
Loïse Bilat
Assistante diplômée
Institut des Sciences sociales
Laboratoire de sociologie
Loise.bilat@unil.ch
021/692.32.20

Citer cet article : http://www.histoiredesmedias.com/Ouvrage-collectif-Une-justiciere.html

Dans la même rubrique