SPHM Infos

envoyer l'article par mail title= envoyer par mail Version imprimable de cet article Version imprimable Augmenter taille police Diminuer taille police

Appel à communications « Métadonnées sur le web : les enjeux autour des techniques d’enrichissement des contenus » Revue Études de communication n° 36.

Numéro coordonné par par Evelyne Broudoux (Université de Versailles Saint-Quentin) et Claire Scopsi (Cnam – INTD).
http://edc.revues.org/index1179.html
Date limite pour soumettre un résumé : 4 juin 2010
La recherche d’information sur internet se concentre sur l’utilisation d’un moteur de recherche monopolistique classant les résultats obtenus selon un algorithme basé sur des mesures de notoriété (PageRank) pondérées par des attributs d’autorité (TrustRank). La domination du paradigme de la notoriété que l’on connaît depuis une dizaine d’années dans la recherche d’informations cache cependant une diversité bien réelle dans les modèles de représentation de contenus du web. Certains, comme la catégorisation par facettes rencontrent un succès indéniable et conduisent Google lui-même à se diversifier alors que d’autres agrègent l’avis des internautes aux résultats affichés sur les navigateurs.
Parmi ces autres modèles, citons :
les modèles infographiques (représentations graphiques dynamiques des résultats de recherche ou de données : cartographies, juxtapositions et combinaisons de données, représentations géographiques, chronologiques, etc.) ;
les modèles réticulaires (représentations de l’information connectée sous forme de graphes) ;
les représentations sociales (les informations sont catégorisées ou enrichies par les usagers).
L’élaboration de ces outils s’appuie sur la production ou la collecte de métadonnées spécifiques qui peuvent intervenir en amont de la publication de données, comme préalable à leur exploitation (extraction de métadonnées par des techniques de « fouille de données », achat ou échange de données d’enrichissement) ou s’opérer tout au long de la durée de vie du contenu par enrichissement progressif (collecte automatique des informations ou profils d’usagers, contribution volontaire de « folksonomies » par les internautes). L’élaboration de ces méta-informations qui conduit à une redocumentarisation des contenus ne relève plus exclusivement des professionnels de l’information spécialistes du catalogage et de l’indexation des ressources mais s’est élargie à un ensemble d’acteurs investis de manière différenciée selon la nature des enjeux : organisationnels pour les instances de gouvernance, socio-économiques pour l’industrie logicielle et les éditeurs de contenus.
Dans ce dossier nous interrogerons la composante documentaire de ces outils susceptibles de proposer de nouveaux systèmes d’organisation et de représentation des contenus et de diversifier les modes d’accès à l’information. Sont ainsi concernés les outils reposant sur l’exploitation des métadonnées combinées à des techniques d’adjonction, de filtrage, de classification, de tri, d’infographie, de cartographie.

Les propositions de communications pour ce numéro 36 de la Revue Études de Communication devront porter sur les aspects organisationnels, sociaux, économiques, normatifs et pratiques des techniques d’enrichissement des contenus par des métadonnées, que cet enrichissement soit opéré en amont ou en aval de leur publication sur le web. Sont ainsi concernés :
Le contexte social de la production de métadonnées : la composition des entités chargées de leur élaboration ; les rôles endossés par les institutionnels, entreprises, usagers ; les controverses posées par la collecte de données personnelles.
Le contexte organisationnel : les normes et standards, les jeux de métadonnées sectoriels, leur interopérabilité et leur circulation, leurs échanges entre producteurs ou diffuseurs de contenus, les régulations mises en place.
Le contexte économique : l’émergence d’un marché de métadonnées, leur valeur marchande et non marchande, la matière première échangeable et monnayable permettant aux éditeurs de contenus de mettre en valeur et de cibler leurs contenus.
La pratique : l’exploitation des métadonnées pour produire des accès, du sens ou répertorier des connaissances, la production collaborative de l’enrichissement des contenus.

Contact : evelyne.broudoux (at) iut-velizy.uvsq.fr et claire.scopsi (at) cnam.fr

Citer cet article : http://www.histoiredesmedias.com/Appel-a-communications-Metadonnees.html

Dans la même rubrique