SPHM Infos

envoyer l'article par mail title= envoyer par mail Version imprimable de cet article Version imprimable Augmenter taille police Diminuer taille police

Appel à articles "Jeunes, médias et politique", pour la revue Jeunes et Médias, les cahiers francophones de l’éducation aux médias, 2012.

La revue semestrielle « Jeunes et Médias, les cahiers francophones de l’éducation aux médias » propose une réflexion sur les pratiques médiatiques des jeunes et leur mode d’appropriation et d’expression médiatique.
Chaque numéro de la revue propose un dossier thématique, une rubrique spécifique sur les médias et l’éducation, une partie de lectures partagées et d’actualités de la recherche. Le dossier thématique N°1 porte « les objets culturels méprisés » (à paraître septembre 2011), et le N°2 sur « les jeunes et les phénomènes sériels » (à paraître, décembre 2011).
Le dossier thématique du 3ème numéro sera consacré à la politique et sortira début 2012, à l’aube des élections présidentielles françaises.
L’idée que les questions politiques ne constituent pas un intérêt majeur pour les Français en particulier les jeunes de 15-25 ans et que les jeunes citoyens sont assez peu nombreux à s’engager sur le champ du politique est assez répandue. Pour autant, l’engagement des jeunes dans les questions politiques à travers la protestation, les manifestations et/ou les mouvements de grève, reste fréquent. Ce fut le cas à plusieurs reprises ces dernières années où les jeunes citoyens ont montré qu’ils étaient aptes à se mobiliser et à se saisir des questions politiques et sociétales : manifestations contre la présence de Jean-Marie Le Pen au second tour de la présidentielle de 2002, mouvements contre le CPE (contrat première embauche) en 2006, ou encore participation active au mouvement contre la réforme des retraites en 2010.
Plus récemment encore, l’engagement des jeunes est à l’origine de profonds changements et de grandes mutations sur la scène internationale (Tunisie, Egypte). Mais plus que l’implication des jeunes et leur rôle moteur dans ces évènements historiques, c’est l’utilisation que ces derniers ont su faire des médias et en particuliers des « nouveaux » média et des réseaux sociaux tels que Facebook, Twitter ou encore divers blogs ou sites consacrés aux évènements qui interpelle ici et qui nous invite à nous interroger plus généralement sur les liens qu’entretiennent les jeunes avec les médias quand il s’agit de politique.
Ces évènements du « printemps du monde arabe » (Le Monde, 22/01/11) auraient-ils vu le jour et se poursuivraient-ils sans ce lien social permanent et l’émergence de ces médias interactifs grâce auxquels tout semble possible ?
Partant de ce constat, plusieurs pistes de réflexion seront retenues par le comité scientifique de la revue pour le dossier thématique de ce numéro 3 de la revue « Jeunes et Médias » :
Usages et rôles des nouveaux médias interactifs et des réseaux sociaux à propos du politique : Comment les jeunes contribuent-ils à faire évoluer le débat politique grâce aux médias ? Existe-t-il réellement des espaces médiatiques « spécifiques » aux jeunes ou « privilégiés par » les jeunes (blogs, commentaires sur sites d’information, Facebook, Twitter..) ? Si oui, sont-ils des espaces propices au débat politique, des lieux d’engagement : (journalisme citoyen), favorisent-ils la mobilisation et un certain type d’action politique (manifestation, rassemblement, ...) ? Si les jeunes se reconnaissent de moins en moins dans la bipolarisation de la vie politique, ces nouveaux lieux d’expressions proposent-ils de faire de la politique autrement ? La parole politique des jeunes dans ces espaces médiatiques a-t-elle un genre ? Ces nouveaux espaces interactifs permettent-ils de ramener les jeunes du côté du politique ?
Positionnement des médias traditionnels vis-à-vis des jeunes et de cette pratique médiatique lorsqu’il s’agit de politique.
Quelles représentations de la « jeunesse » les médias véhiculent-ils ? Ces dernières rejoignent-elles celles de la politique (noblesse du débat, engagement, besoin de projection, citoyenneté, innovation, espace public) ? Les médias traditionnels (télévision, presse, …) ayant pour cible les jeunes abordent-ils des questions politiques ? Le font-ils spontanément et indépendamment des périodes électorales ? Si oui, quelles valeurs du politique sont mises en avant ? S’agit-il réellement de politique ou les médias spécialisés pour la jeunesse véhiculent-ils plus généralement les valeurs de l’humanitaires de la vie associative plus que celle du politique ? Quels dispositifs et stratégies les médias traditionnels mettent-ils en place pour conquérir/renouveler l’intérêt des jeunes vis-à-vis des émissions politiques ? La médiatisation de la politique modifie-t-elle les perceptions de la jeunesse sur sa classe politique ? Comment les médias rendent-ils compte de l’implication des jeunes ? Quelle image construisent-ils de l’engagement politique des jeunes : inexpérience, manipulation ? Comment les médias représentent-ils les jeunes engagés dans des actions militantes ? La jeunesse est-elle présentée comme un atout ou comme un handicap ? Comment sont présentés les jeunes élus ? Comment se manifeste le paradoxe qui consiste à souhaiter d’une part l’investissement des jeunes, (et les médias sont les premiers à le déplorer et critiquer le manque d’engagement des jeunes générations) et à tourner d’autre part en dérision la parole des jeunes en insistant sur le manque de réflexion ou de recul des jeunes lorsqu’ils s’impliquent ?
Positionnement des politiques vis à vis des jeunes et de ces médias d’action
Quelles stratégies médiatiques particulières les candidats aux élections adoptent-ils pour s’adresser à cet électorat spécifique ? Quel regard les politiques portent-ils sur les prises de parole de jeunes via les moyens qui sont les leurs : journaux scolaires ou communautaire, réseaux sociaux, blog.. ? Comment les politiques ou leurs communicants se saisissent-ils des nouveaux médias pour s’adresser aux jeunes, pour intéresser les jeunes à la politique et/ou pour les séduire ? Cette démarche - en temps de campagne ou non - est-elle « naturelle » ? Les conditions de politisation des jeunes sont-elles modifiées par ces nouveaux médias ? En quoi les médias peuvent-ils faire naître une identité politique ? Autrement dit, comment les jeunes militants utilisent-ils, comme a pu le faire Daniel Cohn-Bendit il y a quelques années, les nouveaux moyens d’expression ou les médias traditionnels pour se construire une identité politique, pour exister politiquement, pour légitimer ses actions et pour s’insérer dans un parti ? Quelle est la valeur ajoutée de la médiatisation pour un jeune militant ? Pourquoi et comment devient-il un atout pour un parti politique (cf Bruno Julliard)

Les propositions d’articles de 4000 signes sont à envoyer conjointement aux trois adresses suivantes :
jeunesetmedias@gmail.com
mc-lipani@wanadoo.fr
lcorroy@voila.fr

Date limite le 23 Mars 2011.
Les auteurs dont la proposition d’article aura été retenue seront avertis par le comité de lecture de la revue à partir du 6 avril et devront remettre leur article final (25 000 signes) au plus tard le 20 Juin 2011.

Citer cet article : http://www.histoiredesmedias.com/Appel-a-articles-Jeunes-medias-et.html

Dans la même rubrique