SPHM Infos

envoyer l'article par mail title= envoyer par mail Version imprimable de cet article Version imprimable Augmenter taille police Diminuer taille police

AAC colloque international « Migrations, représentations sociales et stéréotypes », Agadir, avril 2019

Date limite : 5 février 2019

Près d’un milliard de personnes est aujourd’hui en mouvement dans le monde (Wenden, ‎2012) ce qui fait des migrations l’un des symboles de ce monde qui bouge et qui hésite entre l’ouverture et le repli. Elles sont devenues le défi politique majeur et au coeur des débats politiques et sociétaux en Europe, en Amériques et en Afrique. La migration internationale, nouveau phénomène qui envahit nos écrans de télévision, demeure un problème épineux, vaste et complexe dans ses différentes dimensions, créant de fortes tensions. En effet, les flux migratoires à travers le monde provoquent de manière systématique de profondes divisions au sein de l’opinion et poussent souvent les sociétés dans leurs retranchements : montée de la droite, émergence des identités, du racisme, de la xénophobie et les discriminations qui touchent à la fois les pays du Nord et du Sud.

La question migratoire « fait l’objet d’un ensemble de malentendus, de méconnaissances et de préjugés, marqués par une péjoration lancinante de l’étranger et porteurs d’un climat parfois délétère au sein de populations qui, composites, ne sont pas toujours incitées à bien cohabiter » (Morice, 2015). Le migrant est en effet une figure politique dont la représentation est plus fréquemment dépendante des enjeux géopolitiques et géostratégiques.

La représentation sociale de l’immigration la plus répandue dans les sociétés d’accueil est en effet celle d’une menace (le fantasme d’une menace de l’étranger) qui pèse sur le pays d’accueil (Danese, 1998). À cela s’ajoute la représentation archaïque et stéréotypée de l’immigré : le « migrant abusif », le « faux demandeur d’asile », le « Rom voleur », l’« Arabe fondamentaliste », « le noir est assimilé à la paresse et à l’immoralité », « stigmatisation des Latinos ». Tout cela participe au processus d’essentialisation, mode de penser qui est la souche de bien des « -ismes », comme le racisme, le sexisme et le culturalisme. Ces représentations stéréotypées des migrants sont véhiculées par les médias. La couverture médiatique de la migration est déterminée principalement par les événements et par l’actualité nationale, internationale et par les politiques de communication du gouvernement ou des ONG. Le discours médiatique contribue en fait à influencer les stratégies d’action que les acteurs adopteront. Cette hypothèse, est relative à la sociologie de la mobilisation et de l’action collective. Le traitement médiatique de la migration est un champ révélateur d’enjeux sociopolitiques contemporains.

Ce colloque international traitera de la problématique générale des représentations de l’immigration sous différents angles. L’accent sera mis, à cet effet, sur plusieurs questions liées à la migration :

Traitement médiatique des questions migratoires
La discrimination des femmes migrantes/genre
Représentation des femmes migrantes
Enjeux économique des migrations
Discours des réseaux sociaux sur les migrations
Identité et migration
Les conditions de vie des migrant(e)s et les défis des professionnels
Le phénomène migratoire à l’épreuve des sciences sociales
Migration clandestine et droits fondamentaux
Enjeux sécuritaires
Migrations et diversité culturelle
L’intégration sociale des immigrés subsahariens
Le discours médiatique « institutionnel » et la question migratoire
Construction des identités en situation migratoire
Stigmatisation des immigrés comme politique locale
État-nation, migrations et mondialisation
Mémoire, histoire et identités sociales
Mémoire collective et représentations sociales
Discours médiatiques et représentations sociales
Racisme(s), xénophobie, immigrés
Migration et contexte géopolitique/relation internationale
Instrumentalisation de la migration
Migration et société civile
Mondialisation, migrations et droits de l’homme
Politique d’intégration des migrants
L’intégration scolaire des enfants de migrants
Migrants adultes : Intégration et Education
Migrants et migrations dans les manuels scolaires

Conditions de soumission
Les propositions de communication doivent être envoyées à l’adresse :

colloque.international@universiapolis.ma

Merci d’envoyer les propositions en format word.

Les propositions de communication orale comporteront :

Un titre en francais, en anglais ou en espagnol
Un résumé en francais et en anglais ou en espagnol (800 caractères maximum, espaces compris)
Prénom et nom de l’auteur-e ou des auteur-e-s (avec l’indication de son/leur rattachement institutionnel)
Mots-clés : 5 à 7 « mots-clés »

Calendrier

05 février 2019 : date limite de réception des propositions de communication
15 février 2019 : réponse du comité scientifique
10 mars 2019 : réception des textes définitifs
Les contributions peuvent relever de disciplines diverses et les articles soumis doivent être inédits et fondés sur une démarche d’investigation, enquêtes de terrain récentes et rapports nationaux et internationaux et sur la base d’études scientifiques.

Les actes du colloque seront publiés dans un ouvrage de la collection colloques, ED. L’HARMATTAN et dans une revue scientifique.

Langue du colloque : francais, anglais, espagnol et arabe

Informations pratiques
Frais d’inscription

Les frais d’inscription et de participation seront à régler sur place

40 euros (400 dh) pour les doctorants
60 euros (600 dh) pour les enseignants chercheurs et autres

Lieux
Universiapolis - Université Internationale d’Agadir, MarocTechnopole d’Agadir Bab al Madina Quartier Tilila, B.P 8143 - Agadir, Maroc (80650)

Citer cet article : http://www.histoiredesmedias.com/AAC-colloque-international,8069.html

Dans la même rubrique