SPHM Infos

envoyer l'article par mail title= envoyer par mail Version imprimable de cet article Version imprimable Augmenter taille police Diminuer taille police

Appel à contributions, "Médias et cultures en dialogue : espaces culturels, espaces médiatiques et sensoriels", coordination : Jérôme Roudier et Zineb Serghini (Université catholique de Lille, FLSH)

Dans le prolongement des réflexions engagées lors de la journée d’étude « Médias et cultures en dialogue », l’ouvrage à venir entend poursuivre cette mise en dialogue des perspectives, objets et conceptualisations dont la diversité apparente ne doit pas faire oublier l’existence de points, domaines et problématiques convergents. C’est le principal constat que nous avons pu établir à l’issue de cette journée d’étude. Il est également apparu que malgré la diversité des objets, approches et parti-pris disciplinaires, nombre d’interventions ont mobilisé le concept d’espace ; qu’il soit culturel, politique, sensoriel ou médiatique.

Dans le cadre d’une approche interdisciplinaire[2] de la communication, l’ouvrage à venir tendra à discuter des problématiques et des rapports entre la communication et la culture selon trois axes principaux :

Un axe concernant les images médiatiques : ces dernières renferment et véhiculent d’innombrables éléments intéressant l’approche communicationnelle et anthropologique d’une société. Elles agencent et actualisent des problématiques qui traversent l’époque et la culture et expriment – de façon manifeste ou de façon latente – les systèmes de valeurs, les idéologies, les injonctions plus ou moins explicites des sociétés qui les produisent. Une telle approche des images privilégie l’analyse des discours médiatiques (cinématographiques et audiovisuels) en considérant leurs représentations et leurs significations au regard de leur contexte culturel de production. La notion d’espace pourra, dès lors, être mobilisée dans sa perspective culturelle autant que médiatique.

Un axe portant sur les phénomènes de cadrage et de médiatisation des problèmes publics : En articulation avec la théorie de la discursivité sociale, il s’agit d’étudier les phénomènes de production et de diffusion médiatique de cadres et de discours préalables et concomitants à l’action collective. L’articulation entre culture et médias pourra, dès lors, être étudiée dans une perspective constructiviste et interactionniste. De fait, les processus de cadrage sont toujours culturellement situés puisqu’ils peuvent être considérés comme le produit d’une intentionnalité politique ou sociale dont la production et la mise en visibilité médiatique reproduisent et actualisent les marqueurs culturels d’une société. D’un autre point de vue, la théorie critique ainsi que les cultural studies devraient permettre de proposer un cadre d’analyse pertinent des produits de la culture médiatique[3] que ce soit dans un contexte national ou international.

Un axe développant une perspective plus historique : dans un cadre général englobant l’histoire longue des médias, on s’attachera à étudier les utilisations de nouvelles technologies par les médias. En effet, chaque grande évolution est marquée par l’exploitation d’une possibilité technique inédite. La question est bien entendu d’interroger ce phénomène, de le mettre en perspective. On pourra ainsi s’attacher à étudier l’impact d’internet et du web 2.0 sur les médias du début du XXIème siècle dans les sociétés occidentalisées et raccordées effectivement au réseau mondial, aussi bien que les nouvelles techniques d’impression sur la naissance de l’opinion publique au cours des XVIII-XIXème siècle. Il s’agira, in fine, de comparer les situations et d’interroger la relation entre la possibilité technique ou technologique et la pratique sociétale.

Bien entendu ces trois axes ne sont pas exhaustifs et les contributions attendues concerneront le rapport à l’espace, aux espaces. Il est apparu que l’espace de l’artiste, du romancier, aussi bien que l’espace politique ou les différentes utilisations métaphoriques du terme résonnaient de manière comparable lorsqu’on étudie les articulations possibles entre culture et communication. Cet appel est donc une invitation à un questionnement interdisciplinaire portant sur les relations existant entre culture et communication et les catégories de spatialité qui s’y manifestent.

Calendrier :

Résumés des contributions (entre 2000 et 5000 signes espaces compris) : avant le 1er novembre 2012. Réponse aux contributeurs : mi-janvier 2013. Envoi des articles (35000 signes espaces compris) : avant le 15 juin 2013. Publication finale de l’ouvrage : novembre 2013.

Instructions aux auteurs :

Les résumés et textes seront envoyés à l’adresse suivante : mediascultures.dialogues@gmail.com.

Citer cet article : http://www.histoiredesmedias.com/Appel-a-contributions-Medias-et.html

Dans la même rubrique