SPHM Infos

envoyer l'article par mail title= envoyer par mail Version imprimable de cet article Version imprimable Augmenter taille police Diminuer taille police

Appel à communications, Colloque "La question des genres à l’écrit et à l’oral", Paris, 13-14 novembre 2013

Date limite : 15 juin 2013

« Si les genres n’existaient pas et si nous n’en avions pas la maîtrise, qu’il nous faille les créer pour la première fois dans le processus de parole, qu’il nous faille construire chacun de nos énoncés, l’échange verbal serait quasiment impossible »

(Bakthine, “Esthétique de la création verbale”, 1984)

COLDOC 2013 a pour objectif d’interroger de façon pluridisciplinaire la notion de genre et d’illustrer la variété des problèmes théoriques et pratiques qu’elle pose. L’appel à contributions se veut ouvert et vise à articuler différents points de vue sur la question des genres, afin de contribuer à circonscrire une catégorie essentielle pour l’interprétation.

Longtemps considérée sous l’angle taxinomique, la catégorie du genre s’est vue renouvelée par l’intérêt qu’ont manifesté pour elle différentes disciplines des sciences humaines, intégrant progressivement différents aspects dans leurs approches définitoires : les contextes d’énonciation, le support (écrit ou parlé), les normes langagières, l’évolution en diachronie, les pratiques sociales, etc. (cf S. Branca, « Types, modes et genres entre langue et discours », Langage et Société n°87, p. 5 –24, mars 1999).

Ce renouvellement se lit aussi à travers le fait qu’on cherche moins systématiquement à en définir les règles de production ou à déterminer des catégories classificatoires qu’à poser la question du genre en interrogeant les processus de reconnaissance et d’interprétation. La réflexion et les études de cas s’orientent ainsi sur le point de vue de la réception (horizons d’attente, habitudes, pré-construits culturels, cadre cognitif, circuit de communication,…), le genre étant alors envisagé comme un ensemble de contraintes ou de conditions de possibilités du sens.

COLDOC 2013 cherchera, en réunissant des contributions d’horizons variés, à rendre compte de l’état de l’art du travail accompli, de sa diversité, mais aussi, en s’appuyant sur des propositions théoriques et appliquées, à proposer de nouvelles catégories descriptives nécessaires à la quête du sens dans le discours écrit et oral. Cette édition 2013 de COLDOC encourage donc fortement les participations des mémorants, doctorants et jeunes chercheurs en linguistique générale, linguistique de corpus, linguistique diachronique, linguistique textuelle, sociolinguistique, didactique, traitement automatique des textes ou de la parole et, plus généralement, de tout domaine qui s’intéresserait à l’étude du genre pour lui-même ou comme catégorie d’analyse (catégorie interprétative, etc.).

Plusieurs questions, mentionnées ici sans exhaustivité, peuvent être envisagées comme source d’inspiration. Ces questions, autant théoriques que pratiques mettent en lumière la grande diversité d’approches possibles dans l’étude des genres aussi bien écrits qu’oraux :

Pourquoi catégoriser selon des genres ? Comment établir des frontières entre genres ? Comment définir, formaliser et modéliser le genre ? Selon quelles dynamiques le genre se construit-il ? Dans quelle mesure les approches diachroniques renouvellent-elles l’étude des genres ? Quel(s) rapport(s) entretiennent « genres » et « opérations linguistiques » (décrire, résumer, raconter….) ? Le genre a-t-il une influence sur les phénomènes grammaticaux ? Quelles sont ses instanciations sociolinguistiques ? Comment les variables linguistiques de l’usage, de la variété et des registres de langue peuvent-elles devenir des marqueurs sociaux propres au genre dans lequel les locuteurs communiquent ? Comment la linguistique de corpus répond-elle à l’étude du genre ? Comment l’étude du genre à l’écrit est-elle applicable aux genres oraux et vice versa ? Sur quels observables se base-t-on pour l’attribution du genre ? Peut-on le calculer automatiquement ? Quelle est la place des genres en didactique comme outil d’enseignement et d’apprentissage de la langue et de la littérature ? Comment catégoriser et interpréter selon les nouveaux dispositifs de communication (forums, blogs, réseaux sociaux, chats, tweets, emails, etc.) l’émergence de nouvelles pratiques langagières ? Les techniques d’analyse automatique des textes et des discours redistribuent-elles la catégorisation en genres ? Font-elles émerger d’autres formes de catégorisations ? La distinction oral-écrit est-elle une distinction majeure dans l’étude des genres ? Comment prendre en compte le genre dans le développement des ressources en TAL (lexique, grammaire, parseurs, etc. ) ?

Calendrier : Date limite d’envoi des propositions : 15 Juin 2013
Notification d’acceptation : 30 Juillet 2013
Programme disponible : Fin-juillet 2013
Remise des articles complets pour les actes : 3 septembre 2013

Les soumissions seront envoyées à l’adresse coldoc2013@gmail.com.

Les doctorants et chercheurs intéressés par le sujet doivent soumettre un projet de deux pages comprenant un titre, une liste de cinq mots-clés et un résumé (police 12, marge 2,5, interligne 1,5). Une troisième page comprendra la bibliographie associée au projet.
Pour plus d’informations :

http://coldoc2013fr.wordpress.com/appel/

Citer cet article : http://www.histoiredesmedias.com/Appel-a-communications-Colloque-La.html

Dans la même rubrique