SPHM Infos

envoyer l'article par mail title= envoyer par mail Version imprimable de cet article Version imprimable Augmenter taille police Diminuer taille police

Appel à contribution

Appel à contribution "Histoire, réécriture et médias anglophones au XXe et au XXIe siècle : de la réalité à la fiction", samedi 30 janvier 2010, Revue LISA

Comprise comme une série d’événements marquants survenus à une période donnée dans un contexte donné, l’Histoire reflète généralement une rupture ou un changement dans l’évolution d’une société. Ceci s’opère tant au niveau conjoncturel qu’au niveau structurel, où les répercussions de faits qualifiés d’historiques revêtent tour à tour une dimension politique et socio-culturelle, voire idéologique. Dans les sociétés contemporaines du XXe et du XXIe siècle, s’ajoute en outre à cette trilogie une dimension médiatique. De la télédiffusion du couronnement de la Reine Elisabeth le 2 juin 1953, soit quelques années seulement après la reprise de la BBC après-guerre, dans un contexte britannique, aux tristement célèbres images des attentats du 11 septembre 2001, de notoriété mondiale, l’Histoire, d’abord vécue comme immédiate par ses principaux acteurs, est dorénavant inévitablement médiatisée, qu’elle soit relayée aux citoyens par la presse ou par la radio, par la télévision, voire par l’Internet, plus récemment.

Mais il semble également exister un second niveau de médiatisation de l’Histoire. Outre l’accès croissant à des données factuelles, le public a de fait vu l’essor de « fictions tirées de faits réels », dont certaines, précisément, à caractère historique. Ainsi que le suggère la formule, presqu’un oxymore, ce type de supports paraît cristalliser toute l’ambiguïté du rapport entre Histoire, réelle, et histoire-fictions. Car si la représentation médiatisée d’un fait historique induit une sélection des informations, sa représentation fictive occasionne en sus une reconstruction, une mise en contexte où l’Histoire nationale se combine fréquemment à un destin individuel, ce qui est notamment le cas dans la plupart des docu-fictions. Généralement aptes à exprimer un point de vue personnel, et souvent engagé, de l’auteur, les docu-fictions ne sont pourtant pas les seuls documents audiovisuels susceptibles de procéder à un retour sur l’Histoire. C’est en effet également le cas de certains films de fiction, mais aussi de séries ou de feuilletons télévisés, où l’« effet de réel » continue d’occuper une place prépondérante. De même, le cinéma choisit-il parfois de réécrire un fait historique d’ampleur nationale ou mondiale, une thématique par exemple développée à travers le courant de « réalisme social ».

Davantage que la transcription de faits réels bruts et, pour ainsi dire, pris « sur le vif », telle qu’elle apparaît dans les journaux télévisés ou dans les magazines d’informations ou d’investigation, la problématique retenue pour ce numéro de la Revue LISA s’articulera par conséquent autour de la réécriture de l’Histoire dans des supports audiovisuels à caractère fictif. Ce numéro devrait ainsi permettre d’étudier le rapport particulier entre réalité et fictions dans les médias animés du monde anglophone, mais aussi entre Histoire et reconstruction, ou reconstitution, historique. Il s’agira dès lors d’analyser la façon dont s’opère la médiatisation de l’Histoire. Comment les principaux acteurs médiatiques anglophones concilient-ils fiction et réalité ? Quel regard posent-ils sur un épisode particulier et sur la société au sens large ? Quelle distance prennent-ils vis-à-vis de la doxa, c’est-à-dire du point de vue le plus communément relayé au public ? Enfin, quelle marge de manœuvre possèdent-ils en regard de l’institution médiatique ? Car s’interroger sur la relation entre Histoire et médias implique nécessairement de s’interroger simultanément sur la notion de réécriture et sur les filtres parfois mis en œuvre dans le processus de reconstruction audiovisuelle.

Merci d’envoyer vos propositions d’articles (une page A4 maximum), accompagnées d’une courte bio-bibliographie (300 mots), à Amandine Ducray (aducray@hotmail.com) avant le 30 janvier 2010 (les articles seront à envoyer avant le 30 septembre 2010).
Les auteurs sont priés de respecter les normes de présentation indiquées sur le site de la Revue LISA/LISA e-journal.
http://www.unicaen.fr/mrsh/lisa/presentFr.php
ou très prochainement : http://lisa.revues.org

Citer cet article : http://www.histoiredesmedias.com/Appel-a-contribution-Histoire.html

Dans la même rubrique