SPHM Infos

envoyer l'article par mail title= envoyer par mail Version imprimable de cet article Version imprimable Augmenter taille police Diminuer taille police

Appel à articles "Jeunes, Médias et Sport", pour le n°5 de la revue semestrielle Jeunes et Médias, les cahiers francophones de l’éducation aux médias

Le dossier thématique du 5ème numéro de la revue semestrielle « Jeunes et Médias, les cahiers francophones de l’éducation aux médias »sera consacré au Sport et sortira début 2013. La question du sport et des médias, et en particulier la médiatisation du sport, est un objet prisé par les communautés de chercheurs. De même, la cible « jeunes » est assez régulièrement confrontée à la pratique sportive que l’on interroge le plus souvent en termes de valeurs sociales et psychologiques comme élément fédérateur, comme pratique développant la solidarité, l’entre aide ou la réussite sociale.
Nous souhaitons à travers ce numéro interroger plus précisément les liens qu’entretiennent ces trois topiques : Jeunes, Sport et Média.
Sans être indissociables, c’est la relation entre ces trois éléments qui intéressera particulièrement ce numéro 5 de « Jeunes et Médias ».
Les propositions d’articles susceptibles d’être retenues réfléchiront entre autres à cette articulation autour des thématiques suivantes :

Axe 1 – Sponsoring et marketing de marques, médiatisation des produits sportifs et de leurs dérivés : conditions de production et de réception de la publicité ciblant les jeunes.
En août 2011, outre-Atlantique, la marque Abercrombie & Fitch décidait de rémunérer un des héros de l’émission de téléréalité Bienvenue à Jersey Shore pour qu’il ne porte pas sa marque parce qu’il ne véhiculait pas les valeurs de cette dernière. De même, des marques telles que Lacoste ou Burberry se sont vues contraintes de modifier leur production pour s’adapter, sous l’influence de groupes de Rap fortement médiatisés dans les années 90, à une clientèle de jeunes de banlieue, certes vecteurs de croissance, mais fortement éloignée de leur coeur de cible initiale. Dans cette mesure, il serait intéressant de se demander comment les marques de sport, qui ciblent particulièrement les jeunes, travaillent à la médiatisation de leurs produits. Entre coup médiatique, placement de produit et repositionnement de cible, les contributions pourront interroger les enjeux commerciaux et marketing particuliers des marques de sport ayant pour cible privilégiée les jeunes et réfléchir à l’influence que les jeunes peuvent avoir sur l’image d’une marque de sport et sur son évolution médiatique. Des réflexions autour du sponsoring ou du marketing sportif dont les jeunes sont souvent la cible privilégiée, pourront aussi être envisagées. Pour compléter ce volet économique, nous souhaiterions également des contributions permettant d’appréhender la couverture médiatique d’un évènement sportif particulier dans son ensemble ayant pour cible un public jeune. De l’album Panini aux jeux vidéo sponsorisés par la Fifa, en passant par les chaînes sportives spécialisées payantes et plus récemment les sites de paris en ligne, les médias tissent un réseau autour de leur cible. Comment les jeunes perçoivent-ils les produits dérivés et les activités médiatiques en marge du spectacle sportif lui-même ? Quelle consommation en ont-il ? Le recommencement perpétuel de l’évènement sportif est-il une condition de l’inscription des jeunes dans cette sphère médiatique ?

Axe 2 – Médiatisation de l’évènement : Couverture médiatique des évènements sportifs ciblant plus particulièrement les jeunes et phénomènes d’influence de la médiatisation sportive sur la pratique sportive et sur les représentations sociales liées au sport.
Il s’agira également de réfléchir à la médiatisation de la pratique sportive elle-même et à l’impact de cette dernière sur les jeunes publics. Comment, par exemple, les stratégies médiatiques de mise en scène sportive parviennent-elles à influencer la pratique sportive réelle des jeunes ? Récemment, la sur-médiatisation de l’échec des footballeurs de l’équipe de France et leur attitude jugée contraire aux valeurs du sport a, par exemple, pu entraîner une diminution du nombre de jeunes licenciés à la FFF. En ce qui concerne les représentations et les images véhiculées par les médias, les contributions sont invitées à interroger la réaction et le positionnement des jeunes spectateurs vis-à-vis des phénomènes d’idéalisation, de starification qui entourent les sportifs, ou la façon dont ils réagissent aux « problèmes du sport » : dopage, élitisme, injustice, discrimination, handisport, etc. La visibilité et la représentation médiatique du jeune supporter sera aussi un axe qui pourra être retenu : comment est représenté le jeune fan de sport par les médias, a-t-il une visibilité particulière, propre à son âge, propre à son sexe ? Dans quelle proportion les médias sont-ils pourvoyeurs de stéréotypes : le hooligan des stades de foot, le jeune de banlieue et le sport comme espoir, etc. Le langage « jeune », le tutoiement des athlètes par les journalistes, la décontraction et la familiarité des commentateurs, etc. sont autant d’indices d’un style médiatique qui pourront par ailleurs être analysés dans la perspective d’une réflexion sur le « jeunisme » de la médiatisation sportive, sur le « faire jeune » que semble impliquer la médiatisation du sport. Les réflexions sur le culte du corps et sur le sportif jeune comme icône seront aussi les bienvenues.

Axe 3 - Conditions de ré-appropriation et de production par les jeunes des discours médiatiques sportifs.
La revue Jeunes et Médias privilégie également les recherches sur la parole des jeunes eux-mêmes et sur la médiatisation de cette parole. Aussi seront examinées toutes les contributions proposant de réfléchir à la façon dont les jeunes s’approprient les évènements sportifs nationaux et télévisés en les commentant ou en les analysant sur différents supports médiatiques participatifs. Il sera également intéressant de considérer la médiatisation que font les jeunes de leur propre pratique sportive (sur les réseaux sociaux, sur les sites des clubs, sur leurs blogs, sur des forums). Le sport est-il, dans ce cas, pensé comme vecteur de représentation et d’une identité constituante pour un adolescent en construction mettant en valeur son sport, son lycée, son collège, ou sa nation ? Le sport est-il décrit par les jeunes dans leur expression médiatique comme un vecteur de cohésion sociale, de réussite personnelle ?

Les propositions de contribution de 3000 signes environ sont à envoyer conjointement aux trois adresses suivantes avant le 1er février 2012 :
jeunesetmedias@gmail.com
mc-lipani@wanadoo.fr
lcorroy@voila.fr

Les auteurs dont la proposition d’article aura été retenue seront avertis par le comité scientifique de la revue à partir du 15 février 2012 et devront remettre leur article définitif (25 000 signes) au plus tard le 1er juin 2012. www.jeunesetmedias.fr

Citer cet article : http://www.histoiredesmedias.com/Appel-a-articles-Jeunes-Medias-et,3593.html

Dans la même rubrique