SPHM Infos

envoyer l'article par mail title= envoyer par mail Version imprimable de cet article Version imprimable Augmenter taille police Diminuer taille police

Appel à communication Colloque international "Changements structurels dans le journalisme", Université de Brasília (Brasil), 25-28 avril 2011.

Organisé par la Faculté de Communication de l’Université de Brasilia (FAC/UnB), avec le soutien du Réseau d’études sur le Journalisme.

Objet du colloque
Si l’on en croit les nombreux propos, dans la littérature scientifique et plus encore dans les écrits issus de la profession, la pratique journalistique aurait profondément changé ces vingt dernières années. On évoque une transformation de la hiérarchie des nouvelles, et des méthodes et moyens qui encadrent la production médiatique. Différentes études soulignent un scénario d’accélération du temps de fabrication, de circulation, et de consommation de l’information ; de précarisation des relations de travail ; de transformation des routines professionnelles de travail et des relations avec les sources. Les entreprises feraient de plus en plus converger leurs activités médiatiques, créant des plateformes de production multisupports et des produits hybrides, exigeant des personnels de rédaction qu’ils produisent des contenus multimédias et adoptent un profil multitâches. Dans un contexte de crise, les entreprises journalistiques seraient obligées de rechercher de nouvelles pistes pour répondre aux exigences d’un public plus actif et participatif. On observe une augmentation des contenus de divertissement, résultant d’une intensification de la concurrence et des pressions exercées par les services de marketing pour que soient offerts des produits capables de séduire l’audience, de maintenir ou d’élargir leurs publics.
Pourtant, le discours sur le changement dans le journalisme est parfaitement récurrent. La presse a été l’objet, aux XIXe et XXe siècles, de nombreuses analyses sur la crise supposée ou réelle qu’elle traversait (dépolitisation, importance accrue du fait divers, massification de la diffusion, de la demande, de l’usage du média comme support commercial, etc). On ne cesse, depuis son invention, d’annoncer des mutations radicales du journalisme.
Le colloque intitulé Changements structurels dans le journalisme, organisé par la Faculté de communication de l’Université de Brasilia, souhaite interroger la transformation, tant sa réalité que les discours qui peuvent être mobilisés à son propos.

Trois questions centrales seront examinées :
- quels sont les indicateurs (sociologiques, économiques, sémiotiques, historiques, politiques...) qui permettent de soutenir la thèse de cette transformation foncière du journalisme, et comment peut-on relier des dimensions distinctes (la composition de la profession, la santé des entreprises, les contenus et leur mise en forme, etc.) pour composer un tableau d’ensemble qui puisse argumenter que les changements ne sont ni localisés ni conjoncturels, mais se situent bien à un niveau global et structurel ?
- peut-on soutenir, a contrario, que le journalisme est une pratique sociale, une activité économique, un espace de discours politique, qui fait preuve depuis quatre siècles d’une grande stabilité, d’une permanence au-delà des changements conjoncturels qui le traversent ? Quels seraient alors les indicateurs d’une continuité par-delà les mutations profondes qui ont affecté les sociétés depuis la fin du 16e siècle quand sont apparus les premiers journaux ?
- comment alors doit-on prendre en compte les discours issus des milieux académiques, tenus par les professionnels et leurs organisations, avancés aussi très souvent par les orateurs politiques, qui font état de cette transformation, jusqu’à parler de crise du journalisme ? A quelles fins ces discours sont-ils tenus, et quelle représentation du journalisme dans les sociétés démocratiques soutiennent-ils ?

Prenant appui sur l’une ou l’autre de ces questions, les chercheurs sont invités à soumettre des travaux qui pourront porter sur les transformations : des pratiques journalistiques
des modèles économiques des entreprises médiatiques
des formes de construction et de présentation des nouvelles
de la formation et des moyens d’accès au marché du travail
de la régulation et du contrôle déontologique de la profession
des relations avec les publics.

Ils pourront aussi : proposer des modèles d’analyse de la transformation qui permettent de relier plusieurs de ces transformations
analyser la construction du discours sur le changement et son utilisation par les acteurs sociaux liés aux médias (journalistes, éditeurs, politiques, chercheurs…).

Calendrier
Envoi du résumé de la communication (de 3000 à 6000 signes) : 1 décembre 2010
Annonce des travaux sélectionnés : 20 décembre 2011
Envoi du texte (de 20 000 à 35 000 signes) : 20 février 2011
Mise en ligne des textes : 01 mai 2011
Publication des textes en ouvrage ou revue : Second semestre 2011

Règles de soumission
Sont acceptés les travaux d’auteur individuel ou collectif. Au moins un des auteurs de l’article devra être titulaire d’un doctorat. Pourront être soumis des travaux en portugais, anglais, espagnol, français, l’envoi d’un résumé en portugais étant obligatoire.
Pour les soumissions en français, les propositions seront envoyées aux deux contacts francophones du comité scientifique : Florence Le Cam (flecam@univ-rennes1.fr) et Denis Ruellan (denis.ruellan@univ-rennes1.fr). Le(s) auteur(s) devront transmettre un résumé de la communication qu’ils proposent, dans un texte de 3000 à 6000 signes.

Après accord du comité scientifique, le(s) auteur(s) devront transmettre texte complet de l’article formaté de la manière suivante :
Entre 20 et 35 000 caractères (espaces compris). Doivent être inclus les notes et références bibliographiques, le résumé (dix lignes), les mots-clé (trois à cinq), la présentation de l’auteur (trois lignes), les intertitres.
L’article devra être présenté en police Time New Roman, corps 12, interligne 1,5. Les citations longues seront en corps 10 et interligne 1.

Les travaux seront nécessairement inédits. Ils ne devront pas avoir été publiés dans quel que support que soit, ni présentés dans un autre colloque ou séminaire. Chaque auteur pourra soumettre un article, individuel ou collectif.

Processus de sélection et critères de sélection
Les travaux seront évalués par un comité scientifique. Chaque travail présenté sera évalué par trois lecteurs, à l’aveugle. Les critères de sélection seront :
Originalité du travail
Lien avec le domaine d’étude
Adéquation avec la thématique
Champ et pertinence de la bibliographie utilisée
Adéquation théorique et méthodologique
Clarté, cohérence et respect des exigences de la littérature scientifique
Seront sélectionnées jusqu’à trente communications.

Financement des coûts et voyage et de séjour
Les auteurs sont invités à se tourner vers leurs institutions et les organismes subventionnaires pour financer les coûts de participation au colloque. Les chercheurs dont la communication sera sélectionnée pourront solliciter un appui pour les dépenses de séjour et transport (exceptés aériens) auprès du Comité d’organisation. Ils devront pour cela prendre contact avec le Comité qui évaluera leur demande au regard des ressources disponibles.

Publication des travaux
Les travaux acceptés et présentés durant ce colloque seront publiés en ligne sous forme d’actes, sur le site du colloque http://www.mejor.com.br/, et sur le site www.surlejournalisme.com à partir du 1er mai. Puis, une version finale des quinze meilleurs travaux, pourront intégrer une publication collective (livre ou revue), prévue pour le 2nd semestre 2011.

Comité d’organisation
Au Brésil, l’organisation du colloque est confiée au groupe de recherche Journalisme et société du programme de Master en Communication de l’Université de Brasilia coordonné par la Profa. Dra Zélia Leal Adghirni. Le Comité d’organisation, coordonné par le Prof. Dr. Fábio H. Pereira, est composé de : Profa. Dra. Dione Oliveira Moura (FAC/UnB), Profa. Dra. Viviane Melo Resende (IL/UnB), Profa. Dra. Thäis de Mendonça Jorge (FAC/UnB), Profa. Dra. Kênia Ferreira Maria (CCHLA/UFRN), Profa. Msc. Márcia Marques (FAC/UnB), Msc. Ana Lúcia de Medeiros Batista (doutoranda PPG Com./UnB), Msc. Francilaine Munhoz de Moraes (doutoranda PPG Com./UnB), Msc. Renata Giraldi (Empresa Brasileira de Comunicação), Msc. Rogério Mozart Dy La Fuente Gonçalves (Senado Federal), Msc. Robson Borges Dias (doutorando PPG Com./UnB) e Msc. Ana Carolina Kalume Maranhã (NMI-FT/UnB), avec l’appui de chercheurs collaborateurs externes. Le colloque reçoit l’appui du MCT/CNPq/MEC/CAPES Nº 02/2010.
En France, sont correspondants pour l’organisation du colloque Florence le Cam (MCF, université de Rennes 1) et Denis Ruellan (Pr, université de Rennes 1). Les travaux en français seront évalués dans les mêmes conditions par un comité scientifique composé de : Aurélie Aubert (MCF, université Paris 8), Béatrice Damian (MCF, université de Rennes 1), Erik Lagneau (docteur), Sandrine Lévèque (MCF, université Paris 1), Nicolas Pélissier (MCF, université de Nice), Jean-François Têtu (Pr émérite, IEP Lyon), Daniel Thierry (MCF, université de Rennes 1).

Contact avec l’organisation du colloque
Au Brésil : Fábio Henrique Pereira, Linha de Pesquisa Jornalismo e Sociedade, PPG/FAC : fabiop@gmail.com
En France : Florence Le Cam, CRAPE, Université de Rennes 1 : flecam@univ-rennes1.fr
Denis Ruellan, CRAPE, Université de Rennes 1 : denis.ruellan@univ-rennes1.fr

Citer cet article : http://www.histoiredesmedias.com/Appel-a-communication-Colloque,2821.html

Dans la même rubrique