SPHM Infos

envoyer l'article par mail title= envoyer par mail Version imprimable de cet article Version imprimable Augmenter taille police Diminuer taille police

Appel à articles "Nouvelles recherches en histoire de la lecture", pour la revue Mémoires du livre/Studies in Book Culture, Volume 3, Numéro 2, 2012.

Dossier sous la direction d’Eli MacLaren, Université Carleton.
La lecture constitue l’objet à la fois le plus désirable et le plus insaisissable dans l’étude de la vie des livres. Auteurs et éditeurs laissent forcément des traces de leur activité. Les lecteurs, eux, n’en laissent souvent aucune, aussi crucial le rôle qu’ils jouent dans l’existence d’un livre soit-il. Il est incontournable, pourtant, de s’intéresser à l’histoire de la lecture, car celle-ci permet de discuter du présupposé qui sous-tend les humanités, à savoir que ce sont les textes qui façonnent le monde. Pour prendre la mesure de l’importance de la littérature, on n’a qu’à penser à la façon dont les mots écrits par tel auteur finiront par donner naissance à un mouvement ou à un canon littéraires, voire à une révolution. Ce n’est pas pour rien que les études consacrées à la lecture prolifèrent : en examinant la relation qu’entretiennent d’autres personnes que soi avec les livres, on est en mesure de dépasser sa propre interprétation de ceux-ci pour en saisir l’incidence dans une perspective sociologique beaucoup plus large. Cette sociologie du texte débouche à son tour sur de nouvelles perspectives quant à la transmission et la diffusion des savoirs, de la culture et de l’idéologie. Elle permet aussi de renverser la posture habituelle pour envisager que certaines formes de littératie, ancrées dans une culture précise, puissent encadrer notre expérience du monde. Les études consacrées à cet objet diffus qu’est la lecture se multipliant, l’on ne s’étonnera pas que les moyens utilisés pour le circonscrire deviennent de plus en plus variés. Journaux intimes, archives de cercles de lecture et de sociétés littéraires, données sur les tirages, notes griffonnées dans la marge, sondages, catalogues de bibliothèques et de maisons de ventes aux enchères, état matériel des livres, représentations littéraires et artistiques de la lecture, mobilier même : voilà autant d’éléments qui sont utilisés pour comprendre l’usage que l’on fait des livres. Ce ne sont pas les excellents travaux qui manquent en la matière, mais beaucoup reste encore à faire. La question se pose encore, toujours aussi pertinente et stimulante : quelle est donc l’histoire de la lecture ?
Ce numéro de Mémoires du livre/Studies in Book Culture sera consacré à l’histoire de la lecture, de la réception et de la littératie, tous genres, périodes et médias confondus. Il s’agit, dans un premier temps, de publier des travaux de recherche novateurs examinant la réception, l’utilisation et la consommation des livres sous toutes leurs formes. Les études de cas portant sur des textes, des personnes ou des cultures nationales sont les bienvenues. Dans un deuxième temps, le numéro fera émerger des parallèles entre les approches, les objets d’étude et la méthodologie retenus par les auteurs.

Les propositions d’articles, d’une vingtaine de lignes (250 mots), devront parvenir par courriel pour le 1er mai 2011 à Eli MacLaren (emaclare@connect.carleton.ca), qui dirige ce numéro thématique. Après évaluation par le comité de rédaction, une réponse sera donnée pour le 15 mai 2011. Les articles dont la proposition aura été acceptée seront à rendre pour le 15 octobre 2011. Ils seront alors soumis au comité de lecture, qui rendra un avis. La version définitive sera à envoyer pour le 15 janvier 2012. La publication du dossier est prévue pour le printemps 2012.

Citer cet article : http://www.histoiredesmedias.com/Appel-a-articles-Nouvelles.html

Dans la même rubrique