SPHM Infos

envoyer l'article par mail title= envoyer par mail Version imprimable de cet article Version imprimable Augmenter taille police Diminuer taille police

Appel à communication pour un colloque international, « L’humour dans le bassin méditerranéen : contacts linguistiques et culturels », Tozeur (Tunisie) les 12 et 13 avril 2013

Le Bassin Méditerranéen, carrefour des civilisations depuis l’Antiquité, a toujours été un lieu de croisement, d’hétérogénéité et d’échanges de toutes sortes. Le brassage culturel et les contacts linguistiques ont souvent été une source de création dans les domaines artistique et littéraire. Le colloque international de l’université de Gafsa aura lieu à Tozeur en Tunisie en avril 2013, il a pour thème l’« Humour et le contact des langues dans le Bassin Méditerranéen », qui est en harmonie avec tout un fond culturel populaire de cette région méditerranéenne. En effet, les gens de la région du Djérid sont connus, entre autres, pour leur humour, visant à tourner en dérision l’ordre établi, voire certains tabous. C’est bien le propre de l’humour de remettre en cause l’Ordre et de transgresser l’inter-dit : dire ce que l’on n’a pas le droit de dire. Cette ambigüité de l’humour fait de lui un genre difficilement contournable, comment le décrire ? Par quels procédés, littéraires, sociologiques, linguistiques, voire psychanalytiques ? Et surtout comment le distinguer du « rire », de « l’ironie » et du « comique » ? Il est désormais question d’un genre hybride lequel fait croiser d’autres genres et de multiples approches. Les recherches sur l’humour sont plurielles, mais, au-delà des axes et des sujets habituels, que devient l’humour à l’ère du numérique, lorsque le « lol » et le « lulz » (rire gentil et rire méchant) émergent auprès des communautés électroniques ? A force des « mdr » (mort de rire), l’humour à en mourir devient un sujet d’actualité à travers les réseaux sociaux. Des questions se posent ainsi sur ses limites, si l’humour en connaît. Vu la complexité de ses thèmes et la multiplicité des genres auquel il peut appartenir, l’humour nécessite une approche pluridimensionnelle convoquant des méthodes et des outils liés à des domaines variés comme l’analyse linguistique, la critique littéraire, l’analyse psychanalytique et autres. Outre des réflexions théoriques, les propositions de communication peuvent porter sur les thèmes suivants :
- Humour et interculturalité.
- Humour et métissage linguistique.
- Humour au féminin et au masculin dans le Bassin Méditerranéen.
- Humour et interdit (tabous, censure, etc.).
- Humour et caricature.
- Humour et bande dessinée.
- Humour et peinture.
- Humour et TIC.
- Humour et e-réputation
- L’humour en littérature.
- L’humour dans le sketch et le one-man-show.
- L’humour et la politique dans les médias depuis le printemps arabe.
- L’humour et les philosophes méditerranéens.
- L’humour au cinéma.

L’organisateur Le département de français (ISEAH Tozeur, Université de Gafsa)

Les partenaires

- L’Unité de Recherche « Linguistique de la communication et de l’arabe tunisien » (Faculté des Lettres, des Arts et des Humanités de la Manouba)
- L’Association pour le développement des recherches sur le Comique, le Rire et l’Humour (CORHUM)
- L’Institut Français de Tunisie

Modalité de participation Date limite de la soumission des résumés d’une page au maximum, mots clefs et quelques références bibliographiques à envoyer à : mogf2000@gmail.com avant le 15 octobre 2012 Réponse du comité scientifique : le 15 novembre 2012 Date prévue pour le programme définitif : le 30 janvier 2013

Comité scientifique : Driss Ablali (Université de Franche-Comté) Zinelabidine Benaissa (Université de la Manouba) Malika Boussahel (Université de Sétif) Jean-Marc Defays (Université de Liège) Jean-Pierre De Giorgio (Université de Clermont-Ferrand) Dominique Ducard (Université de Paris 12) Nelly Feuerhahn (CNRS) Françoise Gadet (Université de Paris Ouest, Nanterre) Corinne Giordano (Université de Montpellier III) Jean-François Jeandillou (Université de Paris Ouest Nanterre) Samia Kassab (Université de Tunis) Mohamed Khélifi (Université de la Manouba) Francis Lacoste (Université de Bordeaux III) Sylvain Loiseau (Université de Paris 13) Mongi Madini (Université de Franche-Comté) Marie-Anne Paveau (Université de Paris 13) Frédéric Pugnière-Saaverdra (Université de Bretagne Sud) Mokhtar Sahnoun (Université de la Manouba) Judith Stora-Sandor (Université de Paris 8) Frédérique Sitri (Université de Paris Ouest Nanterre)

Comité d’organisation : Olfa Abdelli (Université de Tunis) Anis Abrougui (Université de Gafsa) Hassen Bkhairia (Université de Gafsa) Mokhtar Farhat (Université de Gafsa) Corinne Giordano (Université de Montpellier III) Léda Mansour (MoDyCo, Université de Paris Ouest Nanterre) Dorsaf Nahdi (Université de Gafsa)

Citer cet article : http://www.histoiredesmedias.com/Appel-a-communication-pour-un.html

Dans la même rubrique