SPHM Infos

envoyer l'article par mail title= envoyer par mail Version imprimable de cet article Version imprimable Augmenter taille police Diminuer taille police

Appel à communication 79e congrès international ACFAS, "Web social, communautés virtuelles et consommation", 11 mai 2011, Université Bishop’s et Université de Sherbrooke.

Internet et ses communautés en ligne ont apporté une nouvelle dynamique aux relations sociales autour de produits de consommation, comme les fictions cinématographiques ou télévisées (Kozinets, 1999, 2001) ou encore de communautés de marque (Muñiz & O’Guinn, 2001). Si la notion de lien social permet d’enrichir les études de consommation et les analyses marketing (Badot & Cova, 1995 ; Cova, 2005), elle vient également créer une dialogique, au sens de Morin (1982), qui articule l’individualisme caractéristique de nos sociétés de consommation avec le désir de collectif (Maffesoli, 1988). Ce caractère dual des groupes de consommateurs rend complexe leur qualification en communautés. Entre individuel et collectif, il est toujours plus difficile de conceptualiser cette communauté virtuelle que l’on requalifie au gré des objets de recherche en communauté d’intérêt, de pratiques, de marques (…). Par exemple, GAP, célèbre marque de vêtements, en a fait les frais en octobre 2010 en étant forcée de constater l’échec de son changement de logo suite aux réactions de ses fans sur Facebook. Peut-on pour autant considérer qu’ils (s’)étaient intentionnellement liés contre cette démarche ? Par ailleurs, l’avènement du web social remet la figure de l’usager au centre de la production de contenu (Proulx & Millerand, 2010). La place du consommateur s’en trouve modifiée. Non seulement il partage et échange autour des marques, des produits, mais il participe également à leur évolution ; il les co-produit. La collectivité des consommateurs ne serait donc pas uniquement définie par l’existence discutable d’un lien social, mais également par l’agrégation d’actions individuelles, aux modes de coordination multiples, tournées vers la marque.
Face à ces constats, ce colloque se veut un lieu de discussion des modalités de la réappropriation symbolique des stratégies marketing des entreprises par les internautes à la fois dans des perspectives interprétatives (Arnould & Thompson, 2005, 2007 ; Belk & Sherry, 2007 ; Sherry & Fischer, 2009) et critiques (Saren et al., 2007).

COMITÉ SCIENTIFIQUE
Responsable scientifique : Benoit Cordelier cordelier.benoit@uqam.ca

CONDITIONS DE PARTICIPATION
La proposition de communication devra comprendre :
- La liste des auteurs et des co-auteurs (prénom, nom, statut, institution)
- Les coordonnées des auteurs (adresses, courriel, téléphone, etc.)
- Un titre de 150 caractères maximum, espaces compris
- Cinq (5) mots clés
- Un résumé de 3 000 caractères ou moins, espace compris
- Une bibliographie (maximum une page)

Les propositions de communications au format Word (.doc) devront être envoyées par courriel à : cordelier.benoit@uqam.ca et breduillieard.pauline@uqam.ca L’objet du courriel sera intitulé : Proposition ACFAS 2011

Les communications attendues après acceptation des propositions feront entre 20000 et 30000 caractères.

Calendrier :
Date limite de réception des propositions de communication : 30 janvier 2011
Évaluation par le comité scientifique : du 31 janvier au 14 février 2011
Retour vers les auteurs : 15 février 2011
Envoi par les auteurs de leur communication : 17 avril 2011

Plus d’informations : http://www.crpcm.uqam.ca/Pages/acfas_2011.aspx

Les frais d’inscription au colloque sont seulement ceux prévus par l’ACFAS pour tous les participants au congrès et se règlent directement auprès de l’ACFAS. Les frais de déplacement et d’hébergement ne sont pas pris en charge.

Citer cet article : http://www.histoiredesmedias.com/Appel-a-communication-79e-congres.html

Dans la même rubrique