SPHM Infos

envoyer l'article par mail title= envoyer par mail Version imprimable de cet article Version imprimable Augmenter taille police Diminuer taille police

Appel à contributions revue Etudes rurales " Les représentations médiatiques de l’agriculteur et de l’agriculture"

Date limite : 16 mai 2015

Coordinateurs du numéro : Ivan CHUPIN et Pierre MAYANCE

Ce numéro a pour objet les représentations qui entourent la figure de l’agriculteur depuis l’apparition d’une presse moderne à la fin du XIXème siècle. Ce dossier a pour objectif de répondre à la question suivante : Comment les médias contribuent-ils à un travail d’unification symbolique de cette profession ? Quelle est leur contribution à la construction d’une figure unitaire du monde paysan par-delà ces divisions ? En effet, cette interrogation sur le rôle des médias dans la construction des identités professionnelles présente ici un double intérêt, tant au regard de la question de la fermeture du groupe professionnel des agriculteurs que de celle de la fermeture des mondes agricoles. Les médias participent aux compétitions autours de ces frontières internes et externes. Nous entendons accueillir les différents travaux qui traitent les représentations médiatiques des agriculteurs et de l’agriculture. Ici, c’est autant la représentation des agriculteurs dans les médias (donc pris comme une cible) que les agriculteurs - et au-delà d’ailleurs les journalistes - comme producteurs de médias qui retiendront notre attention.
Le dossier entend donner une place clé aux questions de genre qui traversent l’ensemble des problématiques abordées. La profession agricole se caractérise par une forte masculinisation des valeurs. Nous voudrions nous interroger sur la place des femmes dans les médias agricoles.
Dans une perspective de sciences sociales, les contributions s’intéresseront aux acteurs, aux processus historiques, et aux conditions de production de cette information spécifique. Les différents médias peuvent être l’objet d’investigations, télévision, presse dans sa pluralité (nationale, PQR, spécialisée, professionnelle) ainsi que les nouveaux médias (internet, réseaux sociaux, Twitter).
Sur le plan des méthodes, il sera privilégié les enquêtes empiriques s’appuyant sur diverses techniques qualitatives (entretiens, observation au sein d’un média…). Les travaux historiques basés sur des archives (notamment de presse) ou sur des corpus audiovisuels (base de l’INA) sont également les bienvenus tous comme des méthodes issues de l’analyse de contenu et d’approches en terme de cadrages médiatiques (framing).
Ce numéro s’articule autour de deux axes. Le premier s’attache à questionner à partir des représentations médiatiques la construction socio-historique du métier d’agriculteur dans sa pluralité et ses différentes temporalités. Le second se focalise sur les usages des médias et sur la question de la construction des groupes.
Axe 1 : Définir le « bon agriculteur » : le produit des luttes syndicales et politiques

Cet axe se propose plus particulièrement de revenir sur les luttes politiques et syndicales pour incarner la figure du « bon agriculteur ». L’analyse de la pluralité des modèles promus à travers les médias et les reconfigurations de certaines formes dominantes ou dominées du métier permettent d’éclairer cette histoire de la construction de l’identité professionnelle dans toute sa complexité.
Axe 2 : Les agriculteurs comme cible des représentations médiatiques. Usages des médias et construction de groupes
Cet axe se propose de rentrer davantage dans l’étude du contenu des productions journalistiques et des investissements pratiques effectués par certains acteurs dans les médias. Qui sont les acteurs politiques ou syndicaux qui cherchent à parler au nom des agriculteurs ? Quelles sont les représentations des agriculteurs qui sont données à voir principalement à destination du grand public ? Les médias les plus tournés vers le grand public contribuent-ils davantage à un éclatement de la profession plus qu’à son unification ? Les traitements sont-ils différents dans la presse professionnelle ? Le dossier entend répondre à ces différents types de questionnements.


Les propositions d’articles d’environ une page (3 000 signes environ) sont attendues pour le 16 mai 2015. Elles comprendront le titre envisagé, un résumé, les coordonnées et le rattachement institutionnel du ou des auteurs et seront envoyées simultanément aux coordinateurs du numéro : Ivan Chupin (chupinivan@yahoo.fr) & Pierre Mayance (mayancep@gmail.com).
L’acceptation des propositions sera communiquée avant le 30 mai 2015. Cette acceptation ne signifie pas automatiquement acceptation de l’article en vue de la publication. Ceux-ci feront l’objet ultérieurement d’un travail d’évaluation par la revue.
Une première version des articles devra être remise au plus tard le 15 aout 2015. Le numéro sera publié milieu 2016 ou début 2017.

Citer cet article : http://www.histoiredesmedias.com/Appel-a-contributions-revue-Etudes,5877.html

Dans la même rubrique