SPHM Infos

envoyer l'article par mail title= envoyer par mail Version imprimable de cet article Version imprimable Augmenter taille police Diminuer taille police

appel à contribution, "Communautés à la périphérie : perceptions et représentations des banlieues françaises", Institut Français, Londres, 4-5 avril 2013

Au cours des dernières années, le terme ’banlieue’ est devenu synonyme de poches d’exclusion à la périphérie des grandes villes françaises. Construites dans les années 50 et 60 afin de remédier à la pénurie de logements, nombres de banlieues cumulent aujourd’hui d’importants problèmes sociaux ainsi que des taux de chômage et de criminalité élevés. Depuis les années 80, les cités de banlieue ont été le théâtre de différentes formes de violence urbaine qui, durant les émeutes de 2005, 2007 et 2010, a atteint un niveau sans précédent. À la suite des émeutes, commentateurs et experts ont souligné l’étendue des clivages sociaux en France entre les habitants des quartiers défavorisés et ceux des communautés urbaines plus aisées. Exclus et marginalisés, les territoires périurbains se situent à la lisière de la société française, de manière à la fois littérale et métaphorique. Au sein de la société, la construction médiatique de la banlieue constitue souvent l’unique aperçu de la vie des quartiers les plus démunis. Cependant, le prisme des médias renvoie très fréquemment une vision partiale et partielle de la réalité. Se concentrant sur les questions de violence, d’immigration, d’intégration, de religion et d’identité, les discours médiatiques ont favorisé la consolidation des stéréotypes négatifs communément associés aux banlieues.

A une époque où les quartiers excentrés des grandes villes s’impose comme un des plus importants défis à relever pour les sociétés urbaines, ce colloque souhaite aborder la question de la ségrégation urbaine en France par une analyse critique de l’image négative des banlieues relayée par les discours médiatiques, politiques et artistiques de différentes formes. Nous proposons d’explorer les représentations des banlieues défavorisées dans différents types de discours publics à travers des perspectives multi- et interdisciplinaires . Le colloque adoptera une approche novatrice des problèmes contemporains attachés aux banlieues en associant les recherches théoriques et pratiques afin de proposer de nouveaux aperçus sur les mécanismes d’exclusion sociale et de ségrégation spatiale. Nous invitons des contributions qui questionnent et problématisent les perceptions et représentations externes de la banlieue, entre autres dans le contexte de champs de recherche suivants :

- Études françaises

- Études urbaines

- Études postcoloniales

- Architecture

- Cinéma

- Histoire

- Littérature

- Sciences de l’information

- Géographie

- Sociologie

- Urbanisme

Les thèmes de réflexion possibles incluent :

- Les perceptions externes des banlieues et leurs représentations dans les médias et discours publics ;

- Les approches interdisciplinaires explorant les perceptions externes des territoires ségrégués en France ou les perspectives comparatives sur le sujet ;

- Le rôle de différents médias (film, photographie, presse écrite, télévision, etc.) dans la formation des images des banlieues ;

- Les interactions entre cadre physique et perception des lieux ;

- Le rôle des médias lors des dernières émeutes ;

- L’interaction entre images médiatiques et les représentations des banlieues dans différentes formes artistiques ;

- Les approches comparatistes interrogeant l’impact des émeutes à l’échelle internationale.

Un second colloque portant sur les autoreprésentations des banlieues et les discours alternatifs sera organisé en 2014. Les questions spécifiques liées à la contestation des discours dominants ne concernent pas le présent appel à contribution.

Banlieue Network

Ce colloque est le premier d’une série d’événements organisés par /Banlieue Network/, un réseau international de recherche subventionné par l’AHRC (Arts and Humanities Research Council). L’objectif du réseau est de favoriser le rapprochement et la collaboration des chercheurs internationaux venant de disciplines différentes avec des spécialistes des territoires urbains, des artistes, des associations de résidents, des activistes et des élus pour susciter des débats et des échanges de savoir ainsi que des partages d’expertise et de bonne pratique. Si nous nous concentrons sur le sort des quartiers défavorisés en France, notre réseau entend inclure, à terme, l’étude comparée de communautés urbaines défavorisées d’autres villes européennes. L’objectif principal du réseau est de lutter contre la stigmatisation urbaine et les clichés simplificateurs en créant un forum de discussion transdisciplinaire promouvant les visions futures de la ville et favorisant le développement de communautés durables. Explorant la manière dont les communautés sont représentées dans les récits, les discours politiques et médiatiques et la culture populaire et étudiant les identités alternatives des résidents en réponse à ses discours dominants, nous aidera à apprendre les limites des politiques urbaines précédentes et à améliorer l’efficacité des plans politiques futures. En impliquant un grand nombre de partenaires et en stimulant les approches comparatives, nous espérons favoriser l’émergence de nouvelles manières de penser et le développement de nouvelles voies menant à une société plus équitable.

*Comité d’organisation : *

Juliet Carpenter, Oxford Brookes University

Christina Horvath, Oxford Brookes University

Bruno Levasseur, Roehampton University

Matthew Moran, King’s College

*Comité scientifique : *

Marie-Madeleine Bertucci, Linguistique

Juliet Carpenter, Géographie urbaine

Peter Coles, Photographie

Mustafa Dikec, Géographie humaine

Christina Horvath, Littérature française

Michel Kokoreff, Sociologie

Jörg Knieling, Gouvernance urbaine

Bruno Levasseur, Études françaises

Matthew Moran, Études françaises

*Les propositions de communication : *

Date limite d’envoi : *15 janvier 2013.*

Les propositions en français ou en anglais (titre + résumé de 300 mots) sont à adresser à christina.horvath@brookes.ac.uk

Le comité d’organisation examinera l’ensemble des propositions et informera les participants de sa décision avant le 15 février 2013.

La conférence se déroulera en français et en anglais. Nous ne sommes pas en mesure d’assurer un service de traduction.

Des subventions sont disponibles pour deux jeunes chercheurs désireux de présenter leurs travaux. Ces subventions couvriront les frais de transport et d’hébergement. Merci de bien vouloir indiquer dans votre proposition de communication si vous souhaitez bénéficier d’une subvention.

Le colloque est subventionné par le programme de réseaux de recherche de l’AHRC (Arts and Humanities Research Council) au Royaume Uni.

Citer cet article : http://www.histoiredesmedias.com/appel-a-contribution-Communautes-a.html

Dans la même rubrique