SPHM Infos

envoyer l'article par mail title= envoyer par mail Version imprimable de cet article Version imprimable Augmenter taille police Diminuer taille police

Appel à contribution pour un ouvrage collectif "La presse marocaine garantit-elle l’émancipation citoyenne ?"

La presse est à la fois une forme culturelle et sociale. Elle offre un espace de distraction, d’information et de liberté qui peut jouer un travail de transformation en profondeur sur les mentalités. En analysant et en critiquant la réalité sociale, les journalistes tracent de nouvelles voies pour la société. L’encouragement de la diversité d’information et du pluralisme d’opinions peut entraîner un changement de la donne culturelle. Communication et culture ne peuvent être dissociées. La presse est un lieu d’interaction entre ces deux univers. D’une part, elle contribue à la diffusion des idées et du savoir, et d’autre part, elle peut influencer la façon de penser les créations artistiques.

La presse joue aussi un rôle décisif dans le fonctionnement démocratique à condition de casser les monopoles publics et d’instaurer la liberté d’expression. Garantir l’exercice de la liberté de communication, c’est sans doute rapprocher la classe politique et les citoyens.L’accès à l’information permet aux gens de connaître leurs droits et de demander des comptes aux gouvernants. Cependant, les journalistes ne peuvent jouer leurs rôles d’analystes et d’observateurs s’ils n’ont pas une réelle indépendance vis-à-vis du pouvoir.

Pour provoquer une réflexion sur l’impact des médias sur la vie des marocains et leur rôle en tant que catalyseurs de l’action citoyenne et du changement, le groupe de recherche,Identité et Différence lance un appel de proposition d’articles pour un livre collectif intitulé,La presse marocaine garantit-elle l’émancipation citoyenne ?

Voici, à titre indicatif, quelques pistes de réflexion :
● le code de la presse favorise-t-il la liberté d’expression au Maroc ?
● le rôle de la presse marocaine dans le développement démocratique.
● le droit à l’information et l’autonomisation des gens.
● le journalisme politique
● la censure
● les lois sur la diffamation et autres restrictions légales à l’encontre des journalistes.
● les critères selon lesquels les licences sont attribuées aux journaux.
● la formation professionnelle peut elle aider la presse à s’épanouir ?
● les maux de la presse marocaine
● le manque de compétitivité entre les quotidiens
● la presse, le pouvoir et l’argent
● pourquoi le journalisme d’investigation est il absent dans les journaux marocains ?
● la presse et la caricature
● le genre et les médias
● les stratégies de la construction d’information
● la réalité médiatique : une construction

Ces questions et sans doute beaucoup d’autres peuvent faire l’objet de projets d’articles. Elles concernent aussi bien l’universitaire que le journaliste.
Les propositions sont à transmettre au Dr Chourouq Nasri, membre du groupe de recherche, Identité et différence (Faculté des lettres- Oujda) avant le 31 janvier 2012 à l’adresse suivante : Chourouq1@hotmail.com

Responsable : Groupe de recherche, Identité et différence, université Mohamed 1 Oujda

Adresse : Faculté des lettres, Université Mohamed 1 60000 Oujda Maroc

Citer cet article : http://www.histoiredesmedias.com/Appel-a-contribution-pour-un,3588.html

Dans la même rubrique