Accueil du site > Le Temps des Médias > 23 - Santé à la Une > Quand le thème de la santé assure la santé financière des journaux. Les heures de gloire de la publicité médicale dans la presse fin de siècle

23 - Santé à la Une

envoyer l'article par mail title= envoyer par mail Version imprimable de cet article Version imprimable Augmenter taille police Diminuer taille police

Anne-Claude Ambroise-Rendu

Quand le thème de la santé assure la santé financière des journaux. Les heures de gloire de la publicité médicale dans la presse fin de siècle

Le Temps des médias n° 23, Hiver 2014, p. 245-249.

>> Acheter cet article sur CAIRN

La santé est une des obsessions médiatiques de la fin du XIXe siècle soucieux d’assurer la victoire d’une hygiène qui stabilise l’ordre social. Cette obsession s’exprime d’abord dans les réclames des dernières pages des quotidiens populaires. « Chocolat de santé » du planteur ; « citronnade et orangeade algérienne » recommandées comme hygiène ; « baume végétal du docteur » Callmann soignant les maladies de peau ; « grands établissement hydrothérapiques des bains de l’Arve » ; Farine d’avoine Morton, meilleur aliment pour la santé des enfants ; bandages herniaires de chez Drapier et fils ; Farine de santé Revalescière qui « rend la santé sans médecine » aux « estomacs, nerfs, foie, poitrine, reins, vessie, intestins, cerveau, bile et sang les plus malades ». ; Nouillettes Lucullus et Macaronis Lucullus RIVOIRE ET CARRET » propres à assurer la santé des enfants ; émulsion Scott, souveraine pour les poitrinaires… Dans les quarante années qui précèdent la Grande guerre, trois réclames sur quatre de la dernière page du Petit Journal et du Petit Parisien sont consacrées à des produits qui, malgré leur diversité, vantent tous leurs vertus sanitaires et prophylactiques.

Citer cet article : http://www.histoiredesmedias.com/Quand-le-theme-de-la-sante-assure.html

Sommaire du numéro