Accueil du site > Le Temps des Médias > 23 - Santé à la Une > Une presse influenzée ? Le traitement journalistique de la pandémie de grippe « russe » à Paris (1889-1890)

23 - Santé à la Une

envoyer l'article par mail title= envoyer par mail Version imprimable de cet article Version imprimable Augmenter taille police Diminuer taille police

Frédéric Vagneron

Une presse influenzée ? Le traitement journalistique de la pandémie de grippe « russe » à Paris (1889-1890)

Le Temps des médias n° 23, Hiver 2014, p. 78-95.

englishflag

>> Acheter cet article sur CAIRN

Restée dans l’ombre de la grippe « espagnole », l’épidémie de grippe « russe » de l’hiver 1889-1890 n’a connu qu’un faible intérêt historiographique. Elle fournit pourtant un cas inédit pour observer le rôle déterminant joué par la presse durant une crise sanitaire internationale. En effet, la pandémie grippale de 1889-1890 constitue la première épidémie de l’ère de la presse d’information, au seuil d’une période où la science bactériologique déploie une nouvelle interprétation des maladies et de leur circulation. A partir d’un corpus de quatre journaux (Le Matin ; Le Temps ; Le Petit Journal ; La Presse), l’article étudie le rôle de la presse comme agent et protagoniste de la mobilisation face à l’épidémie lors de son apparition à Paris, à l’interface entre populations et autorités politiques et sanitaires. En confrontant les savoirs disponibles à ses informations de terrain ou télégraphiques, en plaçant l’enquête au plus près d’une population qui constitue son lectorat, en dénonçant les mesures des autorités ou en les relayant, les différents titres participent activement à l’avènement de l’événement et à sa politisation dans la capitale. Ce n’est que plus tard que la statistique fait apparaître l’ampleur de la mortalité à l’échelle nationale.

Citer cet article : http://www.histoiredesmedias.com/Une-presse-influenzee-Le.html

Sommaire du numéro