Accueil du site > Actualités > Séminaires > > Séminaire 2014-2015 "Genre, féminismes et mobilisations collectives"

Séminaires

envoyer l'article par mail title= envoyer par mail Version imprimable de cet article Version imprimable Augmenter taille police Diminuer taille police

Séminaire 2014-2015 "Genre, féminismes et mobilisations collectives"

Marion Charpenel, doctorante à Sciences-Po/CEE Alban Jacquemart, postdoctorant au Centre d’études de l’emploi Cet enseignant est référent pour cette UE Camille Masclet, doctorante à l’Université de Lausanne/Université Paris-VIII Bibia Pavard, maîtresse de conférences à l’Université Panthéon-Assas (Paris-II) S’il s’agit de l’enseignement principal d’un enseignant, le nom de celui-ci est indiqué en gras.
1er et 3e vendredis du mois de 9 h à 11 h (105 bd Raspail 75006 Paris), du 7 novembre 2014 au 3 avril 2015. En janvier, les séances se dérouleront les 9 et 23 janvier. Pas de séance le 20 février. Voir détail des salles dans le descriptif
7 novembre : salle 7
21 novembre : salle 6
5 décembre : salle 1
19 décembre (de 10 h à 12 ) : IPJ (24 rue Saint-Georges 75009 Paris)
9 janvier (de 17 h à 19 h) : salle 7
23 janvier : salle 4
6 février, 6 et 20 mars et 3 avril : salle 1

Le séminaire permet de diffuser les savoirs et présenter les recherches en cours sur les mouvements féministes et, plus généralement, sur le genre dans les mouvements sociaux. Il est organisé autour d’interventions de chercheur-e-s travaillant sur ces questions en sociologie, histoire ou science politique.
Pour cette nouvelle année, le séminaire Genre, féminismes et mobilisations collectives traitera des controverses qui traversent les mouvements féministes depuis la fin du 19ème siècle, des dimensions genrées des controverses dans l’espace public et des débats récurrents suscités par certaines revendications féministes. Il s’agira en particulier de comprendre les processus en jeu dans les différentes controverses en étudiant tant les discours mobilisés que les coalitions d’actrices et d’acteurs qui se forment et les arènes où elles se déploient.

Vendredi 7 novembre 2014, salle 7 : Genre, féminismes et controverses

Juliette Rennes (EHESS, CEMS, Sociologie), « Les controverses comme prisme d’analyse de l’histoire des luttes féministes »

Vendredi 21 novembre 2014, salle 6 : Genre et controverses sur l’islam

Florence Rochefort (CNRS, Groupe Sociétés, religions, laïcités, Histoire), « Premières affaires de foulard et féminismes, quelles relectures ? » Houda Asal (ERIS-CMH, post-doctorante Université McGill, Sociologie), « Mobilisations contre l’islamophobie et féminisme : l’exclusion des mères voilées des sorties scolaire »

Vendredi 5 décembre 2014, salle 1 : Controverses politiques

Frédérique Matonti (Université Paris 1, CESSP, Science politique), « Sexualité et controverses. De l’affaire DSK à l’affaire Gayet. Vers une politique de la vérité à la française ? ». Virginie Julliard (Université de technologie Compiègne, COSTECH, Science de l’information et la communication), « Le tournant du débat sur la parité : l’institutionnalisation de la différence des sexes dans l’espace public médiatique national »

Vendredi 19 décembre 2014 : Journalisme et féminisme. Séance commune avec le séminaire Presse magazine, source et objet d’histoire du Laboratoire communication et politique (LCP). La séance aura lieu exceptionnellement de 10 h à 12 h dans l’amphithéâtre de l’Institut pratique du journalisme de Paris Dauphine, 24 rue Saint Georges, 75009 Paris.

Bibia Pavard (Université Panthéon Assas, IFP, Histoire), Claire Blandin (Université Paris Est Créteil, CRHEC, Histoire), « Des relais du féminisme dans la presse féminine ? Le cas des journalistes de Elle et Marie Claire dans les années 1968 » Sandrine Lévêque (Université Paris 1, CESSP, Science politique), « Un projet journalistique au service d’une cause. Le féminisme de F. Magazine »

Vendredi 9 janvier 2015, salle 7, 17 h-19 h : Genre, féminisme et controverses sur la prostitution

Milena Jakšic (CNRS, ISP, Sociologie), « La traite, un objet de controverses insolubles ». Valérie Devillard (Université Panthéon Assas, CARISM, Science de l’information et de la communication) Guillaume Le Saulnier (Université de Reims, Champagne Ardennes, CEREP, Science de l’information et communication), « Des controverses en tout genre : de l’usage polémique de la notion »


Vendredi 23 janvier 2015, salle 4 : Controverses autour des politiques publiques

Simon Massei (Université Paris 1, CESSP, Science politique), « De l’école aux médias, les politiques culturelles du genre et leurs controverses ». Blandine Barlet (Université Paris Ouest Nanterre, IDHE, Sociologie), « La concurrence entre les médecins et les infirmières dans la mise en place des services de santé au travail ‘pluridisciplinaires’ »


Vendredi 6 février 2015, salle 1 : Femmes et éducation

Caroline Fayolle (Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis, Centre de recherches historiques, Histoire), « Peut-on régénérer les femmes ? Les controverses sur l’éducation publique des filles pendant la Révolution ». Rebecca Rogers (Université Paris Descartes, CERLIS, Histoire), « Débats sur l’éducation des filles ‘indigènes’ en Algérie (XIXe siècle) »

Vendredi 6 mars 2015, salle 1 : Controverses et divisions féministes

Marion Charpenel (Sciences Po Paris, Centre d’études européennes, Science politique), « Les controverses autour de l’officialisation du 8 mars comme journée des femmes ». Laure Bereni (CNRS, CMH, Science politique), « La bataille de la parité. Une histoire des luttes pour la féminisation du pouvoir ».

Vendredi 20 mars 2015, salle 1 : Féminisme et lesbianisme

Maira Abreu (Université Paris 8 et UNICAMP, LABTOP, Sociologie), « Lesbianisme et questions féministes : enjeux et conflits à la fin des années 1970 ». Ilana Eloit (London School of Economics, Gender Institute, Histoire), « Le lesbianisme : enfant terrible du féminisme ? Le sujet lesbien et les recompositions du sujet féministe (1970-1985) »

Vendredi 3 avril 2015, salle 1 : Controverse autour de la « théorie du genre »

Romain Carnac (École Pratique des Hautes Études, GSRL, Science politique), « Les effets de la mobilisation catholique ‘contre le genre’ à l’intérieur et à l’extérieur de l’Église » Sara Garbagnoli (EHESS, CESSP, Sociologie), « Pour un ‘nouveau féminisme’. Logique et structure de la croisade du Vatican contre les ‘féministes du genre’ »

Vendredi 17 avril 2015 : Exposés des étudiant.e.s.

Vendredi 22 mai 2015 : Exposés des étudiant.e.s.

Citer cet article : http://www.histoiredesmedias.com/Seminaire-2014-2015-Genre.html