Accueil du site > Actualités > Comptes rendus > Colloque : L’Humanité de Jaurès à nos jours, Bibliothèque nationale de France, 1er - 2 avril 2004 > L’Humanité, de l’organe de parti au journal communiste

Comptes rendus

envoyer l'article par mail title= envoyer par mail Version imprimable de cet article Version imprimable Augmenter taille police Diminuer taille police

Eugénie Saitta

L’Humanité, de l’organe de parti au journal communiste

Basée sur des recherches menées en DEA et qui se poursuivent en thèse sur la thématique plus générale des transformations du journalisme politique, ma communication s’appuie sur l’analyse de la couverture des élections européennes de 1999 par L’Humanité. Il s’agit de mettre en lumière les éléments d’évolution du journal au moment où l’image que ce dernier donne à voir, à travers le lancement de sa nouvelle formule, est celle du changement, alors que le champ journalistique prône la professionnalisation, stigmatisant a contrario la presse de parti-pris et d’opinion. Les transformations des positionnements du journal et de son degré d’autonomie par rapport au PCF apparaissent notamment à travers trois éléments : tout d’abord, la nouvelle maquette et les transformations de la ligne rédactionnelle du journal ; ensuite, le degré de pénétration du PCF au sein de L’Humanité (facteurs structurels, financiers et relationnels) ; enfin, les évolutions concernant les critères de recrutement des journalistes (mise en évidence de trois idéaux types de journalistes, porteurs, de part leur profil et leur parcours, de conceptions différentes du journal et de son rôle, et dont le rapport de forces au sein du service politique produit des effets sur le mode de couverture de l’événement " élections européennes " et le contenu des articles).

Citer cet article : https://www.histoiredesmedias.com/L-Humanite-de-l-organe-de-parti-au.html