Accueil du site > Le Temps des Médias > 34 - Travailleurs, travailleuses ! > Est-ce la fin de la fin de la télévision ?

34 - Travailleurs, travailleuses !

envoyer l'article par mail title= envoyer par mail Version imprimable de cet article Version imprimable Augmenter taille police Diminuer taille police

Jérôme Bourdon, Camille Noûs

Est-ce la fin de la fin de la télévision ?

Le Temps des médias n° 34, Printemps 2020, p. 185-205.

englishflag

Cet article analyse les discours sur la fin de télévision en relation avec son statut de mauvais objet, notion empruntée à la psychanalyse. Il part du traitement négatif de la télévision, qui fut d’emblée massif et transnational. Il suggère quatre explications : sociologique (la télévision comme média populaire), économique (comme investissement décevant), métapsychologique (comme expérience frustrante), et technologique (comme dispositif d’insincérité). Il suggère que ces discours de la fin touchent à leur fin, parce que la télévision prend de plus en plus le statut d’archive, objet d’une réhabilitation par la nostalgie, tandis que les « séries de qualité » acquièrent peu à peu un statut canonique. En conclusion, il propose de comparer les discours sur la fin des médias dans l’histoire, comme révélateurs de leurs statuts changeants de « bons » et « mauvais » objets collectifs.

Citer cet article : https://www.histoiredesmedias.com/Est-ce-la-fin-de-la-fin-de-la.html