SPHM Infos

envoyer l'article par mail title= envoyer par mail Version imprimable de cet article Version imprimable Augmenter taille police Diminuer taille police

Appel àcontribution, "Communication et traduction des connaissances", Global Media Journal — Édition canadienne Volume 5, Numéro 1 (2012)

L’une des facultés les plus uniques aux êtres humains tient dans leur possession d’un large éventail de moyens qui leur permettent d’interagir. Bien que la communication dans le contexte contemporain soit habituellement entendue en rapport avec ses moyens technologiques, il est important de reconnaître la diversité des éléments qui s’étendent au-delà des outils qui synthétisent l’apparat de l’interaction humaine. On peut interagir par exemple par l’émotion, le discours et le langage corporel intégrant des mécanismes de communication qui jouent un rôle premier dans le développement des relations et des sociétés ainsi que dans celui de la traduction des connaissances. Ainsi, la compétence communicationnelle ne devrait pas seulement être comprise dans les seules limites des attentes traditionnelles, mais dans celles plus diverses de sa nature hautement plus complexe.

Plus précisément, la communication est partie intégrante de la traduction et de la transmission du savoir—deux éléments importants du développement contemporain. Similaires en cela à plusieurs aspects des études en communication, ces efforts permettent un engagement multidisciplinaire et requièrent l’adaptation d’une variété de dimensions perceptuelles en vue d’explorer plus profondément les cheminements communicationnels. La traduction des connaissances est la communication et l’adaptation du savoir entre individus, groupes et unités organisationnelles dans une société donnée, ainsi que de communautés connectées de par le monde. La traduction, ainsi plus largement comprise, peut être considérée comme une représentation paradigmatique du processus de médiation récursive et transformative entre signe/sens and producteurs/récepteurs. La traduction entendue comme un processus de communication exprime son aspect transformationnel prédominant. Lorsqu’on intègre savoir et outils méthodologiques entre les disciplines, le processus de communication a besoin de traduire différents langages disciplinaires, cultures et paradigmes épistémologiques.

Alors que le champ de la communication continue de se développer, un plus grand éventail de recherches est nécessaire pour approfondir l’influence de la communication sur la traduction du savoir et sur les limites du concept de "transfert de connaissances" dans le domaine de la communication. De même que les communicateurs devraient se former à communiquer leurs messages/réponses, les traducteurs des savoirs devraient également développer leurs compétences adaptatives et traductives du savoir et de l’information. Les théories et les modèles de communication ainsi que la traduction des connaissances sont en mesure d’étayer de telles pratiques lorsque chaque domaine peut respectivement bénéficier du rapport critique à l’autre.

Le numéro de cette édition du Global Media Journal — Édition canadienne accueille des soumissions analytiques, critiques, empiriques ou comparatives qui abordent les débats et les discours les plus récents incluant les sujets suivants, sans exclure d’autres connexes :

communication/traduction et changement social
communication électronique et transfert de connaissances
les défis interculturels en traduction des connaissances
culture, communication and traduction des connaissances
diffusion des innovations et transfert des connaissances
épistémologie de la communication
épistémologie de la traduction
défis éthiques en traduction des connaissances
considérations éthiques dans le risque communicationnel
les questions de genre en traduction des connaissances
la mondialisation et la traduction des connaissances
la communication interdisciplinaire
la traduction des connaissances dans la culture populaire
la transformation et l’articulation des connaissances
traduction des connaissances et interdisciplinarité
les mêmes de la communication/traduction
nouveaux médias et traduction/transfert des connaissances
les perspectives politiques dans le développement et la communication des connaissances
les représentations des signes et du sens
stratégies du risque communicationnel et transfert de connaissances
l’impact de la communication sur la traduction des connaissances
le rôle de la communication interpersonnelle par rapport à la traduction des connaissances
les théories de la communication et la traduction des connaissances la traduction comme médium

Modalités de soumission et de sélection

Global Media Journal — Édition canadienne (http://www.gmj.uottawa.ca/) accueille des soumissions originales et de hautes qualités abordant des sujets connexes aux thèmes précisés ci-dessus.

Les soumissions devront contribuer au développement des théories de communication et des médias, dresser un rapport des recherches empiriques et analytiques, formuler un discours critique, appliquer des théories à des études de cas et proposer une méthode de recherche innovatrice. Cette revue est une publication bilingue (en anglais et français), à libre accès et revue par un comité de lecture qui vise à faire progresser la recherche et la compréhension de la communication et des médias au Canada et à travers le monde.

Date d’échéance : 15 mars 2012
Décision : 30 avril 2012
Publication : 15 juin 2012

Soumissions :

Articles (5,000 à 7,500 mots), recensions de plusieurs livres (2,500 à 3,000 mots) et compte rendu d’un livre (1,000 à 1,200 mots).

Méthodes :

Tous les manuscrits devront être envoyés par courriel en pièce jointe dans un document Word à l’attention de Dr. Mahmoud Eid (gmj@uottawa.ca).

Consignes :

Disponible au : http://www.gmj.uottawa.ca/for-authors_f.html

Citer cet article : https://www.histoiredesmedias.com/Appel-a-contribution-Communication.html

Dans la même rubrique