Accueil du site > Le Temps des Médias > Tous les numéros > 25 - De la nature àl’écologie

Numéro 25 - De la nature àl’écologie

La médiatisation des questions relatives à la protection de la nature, à la préservation de l’environnement et aux dangers de la pollution n’est pas une chose tout à fait nouvelle lorsqu’elle se développe en France à la fin du XXe siècle. Sans doute faut-il en effet remonter au XVIIIe siècle comme le montrent ce numéro du Temps des médias pour qu’une mobilisation de l’opinion publique par les médias abordant divers thèmes connexes (l’esthétique des jardins, le climat et ses liens avec l’hygiène et la maladie) soit tentée un peu partout en Europe, non sans succès. Ce dossier s’attache à retracer la chronologie de cette prise de conscience et interroger le rôle des acteurs (citoyens, responsables politiques, journalistes, institutions médiatiques) dans cette saisie de la nature par les médias.

Dossier coordonné par Anne-Claude Ambroise-Rendu et Charles-François Mathis.
n° 25, Automne 2015.


Sommaire

Dossier : De la nature àl’écologie

  • Anne-Claude Ambroise-Rendu, Charles-François Mathis - Médiatisation(s) de l’écologie

    Sous le titre « L’empoisonnement des eaux », le Figaro publiait, le 27 mars 1908, un long article consacré au rejet par le Sénat de l’amendement Chapuis visant à favoriser l’épuration des eaux usées aux fins d’améliorer la santé publique. « Une question de vie ou de mort », clamait le quotidien qui ajoutait : « Il ne s’agit pas seulement, en effet, de sauver les hommes il s’agit aussi de sauver les poissons, dont la pollution des rivières - le cas vient d’être signalé à M. Waldeck-Rousseau, grand pêcheur devant l’Éternel - finirait par amener la disparition totale. » Si le souci hygiéniste prédomine ici, comme il domine d’ailleurs dans toutes les alarmes relatives à la pollution des eaux dont les journaux se (...)

    >> Lire la totalité de l'article
  • Patrick Fournier - Les médecins et la médiatisation de la « théorie des climats  » dans la France des Lumières

    De la peste provençale de 1720-1722 à la Révolution française, la « théorie des climats », issue de la tradition hippocratique et réactualisée par Montesquieu, connaît une médiatisation croissante. L’analyse de ce phénomène est ici fondée sur l’étude de correspondances et de publications dans les revues savantes et les journaux médicaux du xviiie siècle. La médiatisation y est l’instrument d’une politisation du rôle des médecins qui font de l’étude du climat et de l’environnement un enjeu majeur de la légitimité de leur savoir et de leur intervention dans l’espace (...)

    >> Lire la totalité de l'article
  • Thomas Le Roux - La « médiatisation  » de l’insalubrité industrielle : un espace public de débats progressivement étouffé, 1770-1810

    À partir de la fin du xviiie siècle, la relation que la présence industrielle entretient avec l’environnement urbain est âprement débattue dans l’espace public. Des revues spécialisées ou encore le premier quotidien de France, le Journal de Paris, offrent à leurs lecteurs de nombreuses informations sur la présence de l’industrie en ville et les appellent à débattre, notamment relativement à ses nuisances. Le gouvernement, quant à lui, se sert des nouveaux médias pour conquérir le soutien de l’opinion publique sur son action en faveur de la salubrité. Toutefois, ce premier moment de « médiatisation » est stoppé par la Révolution. Après 1800, et notamment à cause de nombreuses protestations de citadins face à (...)

    >> Lire la totalité de l'article
  • Jean-Baptiste Fressoz, Fabien Locher - Régénérer la nature, restaurer les climats : François-Antoine Rauch et les Annales Européennes de physique végétale et d’économie publique, 1815-1830

    Cet article étudie la campagne lancée, sous la Restauration, par l’ingénieur des Ponts et Chaussées François-Antoine Rauch, pour dénoncer les dangers du déboisement de la France. Il analyse la trajectoire politique et savante de F.A. Rauch, pour cerner sa posture de « lanceur d’alerte » aux accents prophétiques, et ses stratégies visant à une reconnaissance de la part du public, de l’État, du pouvoir royal. Il se concentre notamment sur le contenu et la réception de sa revue, les Annales Européennes de physique végétale et d’économie publique. Ce périodique, diffusé à plusieurs milliers d’exemplaires, participe à la mise à l’agenda politique du problème du déboisement et de ses conséquences climatiques. Il est (...)

    >> Lire la totalité de l'article
  • Sophie Lefay - La naissance de la sensibilité àl’environnement àtravers l’art des jardins (1770-1810)

    Par la multiplication, la variété mais aussi la convergence des discours qu’il suscite, le jardin pittoresque, qui voit le jour en France dans les années 1770 (bien avant qu’on ne parle d’« écologie »), favorise la naissance d’une sensibilité aux questions environnementales, à la fois comme instrument politique et comme modèle intellectuel. Les jardins sont vus comme antidote à l’insalubrité urbaine. Ils offrent un cadre conforme aux préconisations médicales, ils permettent de réfléchir à l’idée de préservation de la nature, en proposant des modes d’intervention plus respectueux de l’environnement ou en se faisant les conservatoires des raretés botaniques. Ils sont enfin l’occasion de pressentir l’importance (...)

    >> Lire la totalité de l'article
  • Patricia Van Schuylenbergh - Virunga, star des médias. Les tribulations du plus ancien parc naturel d’Afrique

    Le Parc national des Virunga, en République démocratique du Congo, a, depuis sa création en 1925 fait l’objet d’une attention soutenue de la part des médias nationaux et internationaux. Tandis qu’une grande partie du parc est aujourd’hui sous la menace d’exploitation pétrolière, de nombreuses institutions internationales, écologistes, hommes politiques, réalisateurs, journalistes et stars du showbiz ont fait de sa défense leur cheval de bataille. Sa médiatisation naît à l’époque de la colonie belge, alors que son ouverture progressive au tourisme inspire une propagande active pour faire découvrir ce patrimoine naturel. Les recherches scientifiques qui y sont menées depuis, et en particulier les études (...)

    >> Lire la totalité de l'article
  • Anna Trespeuch-Berthelot - La réception des ouvrages d’alerte environnementale dans les médias français (1948-1973)

    À une époque où l’on croyait infinies les perspectives de croissance et de progrès, quelques scientifiques, majoritairement anglo-saxons, publièrent des essais documentés mettant en garde l’humanité contre sa démesure prométhéenne. Ont-ils prêché dans le désert ? L’article étudie la manière dont les médias français ont relayé leur alerte : un prisme permettant d’analyser comment les problématiques environnementales se sont immiscées dans le débat public.

    >> Lire la totalité de l'article
  • Alexis Vrignon - Journalistes et militants. Les périodiques écologistes dans les années 1970

    Apparue au début des années soixante-dix, la presse militante écologiste établit un lien explicite entre l’établissement d’un nouveau rapport à l’environnement et la transformation radicale de la société. Ce positionnement militant doit cependant composer avec un modèle professionnel de journalisme neutre et désengagé ainsi qu’avec les contraintes inhérentes à une entreprise commerciale. La presse militante écologiste est donc prise entre deux idéaux-types qui définissent respectivement ce que doit être un journaliste et un militant et s’efforce alors de définir une voie spécifique. Pour autant, il apparaît que la forte diversité sociologique et professionnelle qui caractérise cette presse ne permet pas (...)

    >> Lire la totalité de l'article
  • Martin Siloret - L’écologie bretonne dans les pages d’Oxygène (1978-1985)

    Créé en 1979, le mensuel écologiste breton Oxygène devient aussitôt une référence pour nombre de militants. Issu des combats environnementaux et anti-nucléaires en Bretagne, il témoigne de l’émergence d’une culture politique et militante écologiste contestataire, structurée à l’échelle régionale. L’évolution d’Oxygène après 1981 reflète les difficultés traversées alors par le mouvement écologiste en Bretagne comme ailleurs. La contradiction entre « recentrage associatif » et engagement politique se fait jour, tandis que le reflux militant tarit à la fois le lectorat et les contributions à la revue, aboutissant à sa disparition en (...)

    >> Lire la totalité de l'article
  • Christian Delporte - René Dumont et la télévision

    La télévision fit beaucoup pour la notoriété de René Dumont, et lui-même sut habilement s’en servir pour promouvoir ses idées et ses livres. S’il est présent – sollicité comme « expert » - sur le petit écran dès les années 1960, c’est, bien sûr, sa campagne télévisée de 1974 qui marque les esprits et fige son personnage. Devenu l’incarnation de l’écologie politique, Dumont est désormais, pour toujours, le « père des écologistes ». Le présent article vise à montrer l’influence décisive de la télévision dans la construction de son image.

    >> Lire la totalité de l'article
  • Pierre-Emmanuel Guigo, Léa Pawelski - Brice Lalonde : le beau visage de l’écologie ?

    Dès la fin des années 1970 et dans les décennies suivantes Brice Lalonde, en intégrant les codes de la politique médiatisée, s’impose comme le principal visage de l’écologie politique dans les médias. Son succès – jusqu’à devenir le premier ministre écologiste en 1988 – tient ainsi à sa capacité à mêler un style divertissant et subversif avec une recherche de crédibilité. Ce paradoxe culmine dans les années 1990, alors que son identité politique se brouille et que les écologistes ne sont pas plus enclins à accepter un leadership. Incapables de montrer un visage uni face à des médias soucieux de souligner ses failles, Brice Lalonde, dont l’audience diminue, perd de son aura (...)

    >> Lire la totalité de l'article
  • Michel Dupuy - Scientifiques, télévision et écologie : entre vulgarisateur et lanceur d’alerte

    Le texte porte sur les relations entre les naturalistes et les médias, notamment la télévision. S’il existe une méfiance des scientifiques à l’égard des médias, ceci ne doit pas occulter leur engagement à différents niveaux allant du consultant au lanceur d’alerte, voire en participant à la création de films documentaires au nom d’une croyance, parfois naïve, en la toute puissance des médias et de la télévision en particulier. Cette influence ne s’exerce pas seulement par leur présence physique, mais également par le transfert d’un vocabulaire vers l’espace public comme les mots écologie et biodiversité au prix souvent d’une transformation de leur définition initiale. Cette présence des naturalistes à la (...)

    >> Lire la totalité de l'article
  • Thibault Le Hégarat - La France défigurée, première émission d’écologie àla télévision

    La France défigurée est la première émission de télévision à s’être consacrée intégralement à l’écologie. Ce programme s’inscrit très exactement dans le moment où, en France, l’écologie acquiert une visibilité médiatique. Ses créateurs Louis Bériot et Michel Péricard ont l’ambition de faire un véritable travail journalistique par l’enquête, et revendiquent un journalisme engagé (discours critique, confrontation) qu’ils justifient par la nature de leur sujet et le caractère urgent de l’action à entreprendre. Dans cet article, nous souhaitons revenir sur l’identité et le discours de ce programme, présenté par ses auteurs comme une émission d’écologie. Nous y analysons la définition de l’écologie dans La France défigurée (...)

    >> Lire la totalité de l'article
  • Jean-Baptiste Comby - La politisation en trompe-l’œil du cadrage médiatique des enjeux climatiques après 2007

    À partir de 2007, la carrière publique du problème climatique, qui se déroule alors principalement dans les médias, s’oriente progressivement vers l’arène gouvernementale avec notamment le Grenelle Environnement. La couverture médiatique des enjeux climatiques accorde alors une attention importante à leur traitement politique. Si cette réorientation peut être qualifiée de politisation, cet article remarque que le cadrage journalistique de cette prise en charge politique alimente en fait une dynamique dépolitisante. Il ne suffit en effet pas qu’une question soit débattue politiquement pour qu’elle soit politisée dans la mesure où tant que ce débat est confiné à des acteurs partageant une même vision (...)

    >> Lire la totalité de l'article

Territoires d’études

  • Agnès Tachin - Le Forum économique mondial et les médias : une relation singulière entre coopération et intégration

    Chaque année, au mois de janvier, la station de sport d’hiver de Davos en Suisse alémanique accueille l’une des manifestations les plus médiatisées de la planète, le sommet du Forum économique mondial. Le retentissement de ce grand rassemblement des élites mondiales s’appuie sur une politique de communication efficace menée par le Forum. Cet article se propose de l’éclairer en étudiant les relations entre le Forum et le monde journalistique. Il montre comment cette organisation privée s’est ouverte progressivement aux médias, s’adaptant à la globalisation et aux nouvelles technologies de communication et d’information. Pour préserver le caractère privé de cette rencontre, les organisateurs ont cependant (...)

    >> Lire la totalité de l'article
  • Jacques Walter - L’ossuaire de Douaumont dans des quotidiens français : de l’idée àl’inauguration

    L’ossuaire de Douaumont sort de terre en une dizaine d’années. Cette émergence peut être scandée en plusieurs étapes : formulation publique de l’idée, pose de la première pierre, concours d’architecture, inauguration partielle, inauguration finale. Pourquoi s’intéresser à leur traitement par des quotidiens de l’époque ? Pas tant pour constater que la surface éditoriale qui leur est consacrée est inégale suivant les journaux et les moments que pour analyser les évolutions des sens attribués au monument, ainsi que les façons dont celui-ci est investi par plusieurs catégories d’acteurs ne partageant pas tous le même engouement commémoratif. Si le religieux est un facteur important dans la construction de (...)

    >> Lire la totalité de l'article

Entretiens

Recherche - Actualités

  • Positions de thèses

    Sébastien Poulain, Les radios alternatives : l’exemple de Radio Ici et Maintenant, Université Bordeaux Montaigne, (dir. Jean-Jacques Cheval), 2 juillet 2015.

    >> Lire la totalité de l'article
  • Colloques

    Congrès Médias 19 (Paris, 8-12 juin 2015), La presse et les journalistes au XIXe siècle : identités et modernités. Quelques sites et projets présentés durant le congrès. Colloque international, CARISM, IKKM, Birmingham Center for Media and Cultural Research, ELICO, Paris, 10-11 juin 2015, Les devenirs artistiques de l’information.

    >> Lire la totalité de l'article

Parutions

Medianet

  • Medianet

    Dossier : « Écologie et religion » Archives audiovisuelles INA : écologie et environnement Images fixes et images mobiles Bases de données L’écologie en chansons Archives numerisées Ressources

    >> Lire la totalité de l'article

Chronique Passé-Présent