Accueil du site > Le Temps des Médias > 17 - Communiquer le sacré > Tutoyer la mort ? Médias et sécularisation à l’âge des rituels improvisés

17 - Communiquer le sacré

envoyer l'article par mail title= envoyer par mail Version imprimable de cet article Version imprimable Augmenter taille police Diminuer taille police

Peppino ORTOLEVA

Tutoyer la mort ? Médias et sécularisation à l’âge des rituels improvisés

Le Temps des médias n°17, Automne 2011, p. 131-142.

englishflag

Si nous vivons dans un âge sécularisé ce n’est pas dans le sens d’un âge « vide » mais dans le sens que, comme le dit très bien Charles Taylor, nous sommes passés « d’une société où la foi en Dieu ne posait pas de problème, à une société où elle est considérée comme une option possible entre les autres ». L’article étudie en particulier les changements des rituels funéraires dans l’âge de la sécularisation, dans le deuxième sens du mot : leur nature improvisée, intime (« à la deuxième personne »), décentralisée, leur lien au présent plutôt qu’au passé ou au futur. Et leur ton informel, qui les différencie fortement des traditions des rites classiques, même si, en beaucoup de cas, on fait recours à des modèles religieux qu’on pourrait définir « à baisse intensité ». La narration télévisuelle, les séries américaines en particulier, ont su exprimer ce changement de sensibilité, tandis que la télé « globale » a été la scène des plus grands rites funèbre de notre âge : ceux de la Princesse Diana et du Pape Jean Paul le Deuxième.

Citer cet article : http://www.histoiredesmedias.com/Tutoyer-la-mort-Medias-et.html

Sommaire du numéro