Accueil du site > Actualités > Séminaires > > Séminaire UMR Praxiling, « Expressions citoyennes et expressions de soi sur les médias numériques. Une approche socio-discursive et interactionnelle », Montpellier, 10 décembre 2012

Séminaires

envoyer l'article par mail title= envoyer par mail Version imprimable de cet article Version imprimable Augmenter taille police Diminuer taille police

Séminaire UMR Praxiling, « Expressions citoyennes et expressions de soi sur les médias numériques. Une approche socio-discursive et interactionnelle », Montpellier, 10 décembre 2012

Intervenant : Julie Denouël « Expressions citoyennes et expressions de soi sur les médias numériques. Une approche socio-discursive et interactionnelle »

Dans le cadre de cette communication, nous nous intéresserons à la production participative d’information sur internet, phénomène sociotechnique qui a donné lieu à de nombreux travaux ces dernières années. En effet, la pluralité des dynamiques et des pratiques qui traversent ce phénomène ont amené les chercheurs à l’envisager selon des perspectives assez variées, par exemple à partir de réflexions sur le journalisme participatif ou citoyen (Aubert, 2009 ; Canu & Datchary, 2010), la « communication de masse individuelle » (Castells, 2009) ou les « mobilisations informationnelles » (Cardon & Granjon, 2010). Pour ce qui concerne notre étude, l’objectif sera d’aborder la production participative d’information d’un point de vue quelque peu différent des perspectives mentionnées supra. Ici, l’attention sera focalisée sur des expressions citoyennes en tant qu’elles sont le fait d’individus revendiquant leur position de citoyen, leur éloignement de la sphère journalistique traditionnelle et la mise en visibilité de points de vue spécifiques et autonomes au sein d’espaces numériques qui leur sont propres (notamment au travers de blogs, micro-blogs et réseaux socionumériques). Notons que ces expressions citoyennes ont aussi pour particularité de reposer sur la production de (longs) contenus informationnels jugés d’intérêt commun visant à dévoiler des principes singuliers de vision du monde social qui s’écartent à tout le moins de ceux exposés à travers (et par) les médias de masse. Les analyses que nous présenterons s’inscrivent dans le cadre d’une enquête ethnographique menée depuis le début de l’année 2010 et encore en cours à ce jour. Ce dispositif d’enquête qualitatif repose sur la conjugaison de deux types de données : des entretiens semi-directifs approfondis réalisés auprès d’une vingtaine d’individus et un corpus de textes regroupant l’ensemble des énoncés (billets et commentaires issus des échanges avec le public) visibles sur les espaces numériques des informateurs. Cette méthodologie nous a permis d’explorer les différents discours mis en ligne et, ainsi, de saisir les modalités de mise en forme et de mise en sens mobilisées par les producteurs d’information, ceux-là même qui revendiquent une prise de parole libérée et ouvertement subjective, désolidarisée de l’écriture journalistique censément construite selon les principes de distanciation, de neutralité et d’objectivité. A partir de ce matériau d’enquête, nous proposerons d’appréhender les différentes logiques (discursives, interactionnelles, relationnelles) qui structurent ces expressions citoyennes autonomes. Nous verrons que si la culture civique est au fondement de ces pratiques, l’expression de soi et la quête de reconnaissance participent également de ces formes de production participative d’information.

salle Jourda, Université Paul Valéry-Montpellier 3

Citer cet article : http://www.histoiredesmedias.com/Seminaire-UMR-Praxiling.html