Accueil du site > Ressources > Nouveautés parutions > Décembre 2011 > Ridiculosa

Nouveautés parutions

envoyer l'article par mail title= envoyer par mail Version imprimable de cet article Version imprimable Augmenter taille police Diminuer taille police

"Les revues satiriques françaises"

Ridiculosa

n°18, 2011. Textes rassemblés par Jean-Claude Gardes, Jacky Houdré et Alban Poirier.

Les spécialistes d’une discipline ne manquent jamais de souligner l’ampleur de la tâche qu’il reste à accomplir, les lacunes qui laissent des pans entiers de leur objet d’étude dans un état d’inconnaissance désespérant. La presse satirique illustrée, qui intéresse particulièrement l’EIRIS et ce numéro de Ridiculosa cumule, de son côté, de multiples handicaps qui en font une matière encore aujourd’hui largement inexplorée. Alors que la grande presse a suscité de nombreuses recherches, des thèses et des publications variées, la « petite » sœur illustrée est longtemps demeurée frappée au sceau du désintérêt, voire même de l’infamie, surtout quand, la présence de charges satiriques la disqualifiait aux yeux de la recherche : trop grande légèreté de ton, ou pire encore, trivialité des images. Le « purgatoire » qu’évoquait Christian Delporte à propos du dessin de presse s’applique plus durablement encore aux journaux spécialisés qui portent ces images… Certes, le journal La Caricature, fondé par Philipon en 1830 n’a pas manqué de passionner historiens et historiens de l’art, devenant même une icône du genre . Certes, L’Assiette au Beurre nous est connue par une étude qui a fait date. Hara Kiri, Charlie Hebdo et le Canard enchaîné ont trouvé leurs spécialistes. Mais encore, pas toujours sous l’angle du dessin de presse ! En dehors de ces quelques titres illustrés par des artistes souvent prestigieux, la liste des monographies portant sur des journaux satiriques se réduit à peau de chagrin, même si l’on englobe les mémoires académiques. Qui connaît aujourd’hui La Cloche illustrée parue au Havre entre 1885 et 1929 ? Qui s’intéresse au principal hebdomadaire d’échos du XXe siècle, Aux écoutes, diffusé entre 1918 et 1969 et qui compte en tout plus de 2 200 numéros publiés ? Qui s’intéresse aux décennies qui précèdent 1830, pourtant riches en tentatives de combinaison du texte et du dessin satirique dans les publications périodiques ? Qui peut se targuer de connaître la presse satirique illustrée de province, mais encore celle des colonies ? La pléthore des collectionneurs qui se disputent tel ou tel titre sur les sites de vente en ligne contraste étrangement avec le nombre restreint de publications sur ces journaux satiriques illustrés. Pourquoi une telle désaffection ? Il n’est pas si simple d’étudier une matière fragmentée en tant de titres le plus souvent éphémères, numéros parfois uniques, revues couramment sans lendemain, séries de quelques mois seulement. Ce très beau numéro de Ridiculosa comble un vide important en présentant, en une centaine de notices analythiques rassemblées par Jean-Claude Gardes, Jacky Houdré et Alban Poirier, des titres de presse (certains relevant tout à fait de la presse satirique illustrées, d’autres moins) plus ou moins connus, mais tous véritablement passionnant.

En savoir plus : http://www.caricaturesetcaricature.com/article-ridiculosa-18-une-centaine-de-revues-satiriques-fran-aises-illustrees-parues-entre-1789-et-2011-91322348.html
Citer cet article : http://www.histoiredesmedias.com/Ridiculosa,3511.html