Accueil du site > Le Temps des Médias > 26 - Afrique(s), entre histoire et mémoire(s) > Représentations du passé et récits mémoriels dans les cinémas africains

26 - Afrique(s), entre histoire et mémoire(s)

envoyer l'article par mail title= envoyer par mail Version imprimable de cet article Version imprimable Augmenter taille police Diminuer taille police

Samuel Lelièvre

Représentations du passé et récits mémoriels dans les cinémas africains

Le Temps des médias n° 26, Printemps 2016, p. 93-110.

englishflag

>> Acheter cet article sur CAIRN

Pour des raisons qui tiennent à l’histoire politique et sociale de l’Afrique au cours des XXe et XXIe siècles et à un développement tardif et contrasté du médium cinématographique-audiovisuel sur ce continent, les cinémas africains ont développé un rapport à l’histoire et la mémoire qui peut être considéré comme étant à la fois omniprésent et source de confusion. Un parcours de la période qui s’étend des années 1970 à aujourd’hui, avec un tournant se jouant dans les années 1990, permet de se rendre compte du passage du mythe d’une réappropriation de l’histoire à un enchevêtrement des rapports à l’histoire et à la mémoire. Dans la perspective d’un rapport direct à l’histoire et d’une articulation plus juste entre représentation du réel et mise en intrigue, ces rapports des cinémas africains à l’histoire et à la mémoire nous obligent, sur le plan conceptuel et épistémique, à insister sur la distinction entre histoire et mémoire tout en maintenant, sur le plan pratique et esthétique, la tension qui existent nécessairement entre ces deux termes.

Citer cet article : http://www.histoiredesmedias.com/Representations-du-passe-et-recits.html

Sommaire du numéro