Accueil du site > Ressources > Nouveautés parutions > Septembre > Prendre position en documentaire. Une sociologie politique des films documentaires tournés dans le Centre-ville de Saint-Denis et à la Joliette à Marseille (2000-2010)

Nouveautés parutions

envoyer l'article par mail title= envoyer par mail Version imprimable de cet article Version imprimable Augmenter taille police Diminuer taille police

Gaël Marsaud

Prendre position en documentaire. Une sociologie politique des films documentaires tournés dans le Centre-ville de Saint-Denis et à la Joliette à Marseille (2000-2010)

Thèse de doctorat en science politique (Université Paris 8 Saint-Denis). Soutenance le lundi 11 septembre à 14h, salle de conférence du site Pouchet. 59-61, rue Pouchet, 75017 Paris.

Membres du jury :
Laure de VERDALLE, CNRS, Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines
Lilian MATHIEU (rapporteur), CNRS, ENS de Lyon
Bruno PÉQUIGNOT (président de jury), Professeur, Université Sorbonne Nouvelle
Gwenaële ROT (rapportrice), Professeure, IEP de Paris
Violaine ROUSSEL (directrice de thèse), Professeure, Université Paris 8


Cette thèse analyse les processus de politisation et dépolitisation de films documentaires attachés à l’urbain stigmatisé et prend pour objet 42 films tournés dans les quartiers du Centre-ville Basilique à Saint-Denis et de la Joliette à Marseille entre 2000 et 2010. L’enquête s’appuie également sur une série d’entretiens semi-directifs auprès des réalisateurs et d’analyses filmiques, ainsi que sur un ensemble de sources afférentes à l’activité promotionnelle ou théorique des réalisateurs. Au croisement des sociologies de l’art, du cinéma, du journalisme et des professionnels engagés, cette thèse vise à dresser les contours d’un espace du documentaire en voie d’autonomisation. Elle propose une analyse des trajectoires sociales et professionnelles des documentaristes, des clivages au sein de cet espace du documentaire et des collaborations nécessaires à la fabrique et à la diffusion des documentaires. Elle permet de revenir sur nombre de représentations couramment accolées à cette pratique allant du rapport à la politique entendu au sens large, à la place accordée au réalisateur dans le processus de création et à la division entre cinéma et journalisme. En plaçant au centre les logiques de professionnalisation et les relations avec des acteurs, intervenants filmés et publics étrangers à l’espace documentaire, ce travail reconsidère les conditions d’un engagement politique et les prises de position par et au travers des films.

Citer cet article : http://www.histoiredesmedias.com/Prendre-position-en-documentaire.html

Dans la même rubrique