Accueil du site > Ressources > Nouveautés parutions > Mars 2019 > Monde commun

Nouveautés parutions

envoyer l'article par mail title= envoyer par mail Version imprimable de cet article Version imprimable Augmenter taille police Diminuer taille police

"Fake news, mensonges & vérités"

Monde commun

n° 2, 2019. Coord. : Martin Lamotte, Stefan Le Courant, Léonore Le Caisne

"A l’heure où la question des « fake news » et des faits alternatifs s’est emparée de l’espace public, que peut apporter l’anthropologie au débat sur la vérité ? Pour l’anthropologue, la question de la vérité est au moins double. Il y a d’abord celle des personnes auprès de qui il enquête. Nombreux sont ceux qui traquent les mensonges et cherchent à établir une vérité : le juge d’instruction, la vérité judiciaire ; le fact-checker, la vérité de l’événement ; les membres d’un gang portoricain, la véritable histoire de leur héros fondateur. Vient ensuite la vérité que l’anthropologue construit à partir de ce travail de terrain, son enquête sur ces enquêtes. À travers son expérience, la « saisie subjective des subjectivités » pour reprendre une expression de Michel Agier, il produit la vérité de l’anthropologue. À lui, ou elle, d’expliciter comment et pourquoi les questions de vérité (et donc aussi celles des mensonges) importent – pour qui et à quelle occasion – et ce que ces quêtes produisent. Ces deux registres de vérité n’ont pas vocation à coïncider, et ils le font rarement. L’anthropologue navigue entre ces différents registres. Il s’en fait le passeur et l’interprète. Ainsi pourra-t-il faire dialoguer les perspectives : celle du fact-checker sénégalais qui scrute les faits pour assurer la possibilité d’un débat démocratique ; celle qui analyse les débats suscités par les faits alternatifs aux États-Unis et qui y voit, au contraire, un affaiblissement du politique puisqu’il se réduit à une controverse, souvent stérile, sur les faits. (...) Dans ce numéro, nous avons fait le choix de l’aborder à partir d’enquêtes variées où, bien souvent en fait, l’anthropologue est moins à la recherche de la vérité de ses interlocuteurs que de celle de la situation dans laquelle ils se rencontrent. Ce qui ne peut être saisi qu’à partir d’enquêtes longues et minutieuses."

En savoir plus : https://www.academia.edu/38605022/Fake_news_mensonges_and_v%C3%A9rit%C3%A9s
Citer cet article : http://www.histoiredesmedias.com/Monde-commun.html

Dans la même rubrique