Accueil du site > Ressources > Nouveautés parutions > Juillet - Août > Mobilisations numériques. Politiques du conflit et technologies médiatiques

Nouveautés parutions

envoyer l'article par mail title= envoyer par mail Version imprimable de cet article Version imprimable Augmenter taille police Diminuer taille police

GRANJON Fabien, PAPA Venetia (coll.), TUNCEL Gökçe (coll.)

Mobilisations numériques. Politiques du conflit et technologies médiatiques

Paris, Presses des mines, 2017, 214 p., 29 euros.

Les conflits sociaux s’appuient sur des « armes matérielles » et notamment sur les technologies de communication qui, dès leur genèse, y ont joué un rôle central. Les politiques du conflit reposent ainsi sur une variété de médias qui, aujourd’hui, relèvent assez largement de l’informatique connectée, de plus en plus portable et mobile. De la Révolution bolchévique aux Indignados, de la lutte de libération algérienne aux Révolutions arabes, en passant par les groupes Medvedkine ou Radio Alice, cet ouvrage rend compte de la rencontre entre technologies médiatiques et luttes sociales. Il s’agit, d’une part, de relativiser le caractère supposé inédit de l’usage des technologies de communication par les mouvements sociaux contemporains et, d’autre part, d’entrer dans le détail de ce que ceux-ci font des outils numériques les plus récents qui supportent leurs activités essentielles tout en déplaçant, parfois, certaines de leurs « manières de faire ». Les conflits sociaux s’appuient sur des « armes matérielles » et notamment sur les technologies de communication qui, dès leur genèse, y ont joué un rôle central. Les politiques du conflit reposent ainsi sur une variété de médias qui, aujourd’hui, relèvent assez largement de l’informatique connectée, de plus en plus portable et mobile. De la Révolution bolchévique aux Indignados, de la lutte de libération algérienne aux Révolutions arabes, en passant par les groupes Medvedkine ou Radio Alice, cet ouvrage rend compte de la rencontre entre technologies médiatiques et luttes sociales. Il s’agit, d’une part, de relativiser le caractère supposé inédit de l’usage des technologies de communication par les mouvements sociaux contemporains et, d’autre part, d’entrer dans le détail de ce que ceux-ci font des outils numériques les plus récents qui supportent leurs activités essentielles tout en déplaçant, parfois, certaines de leurs « manières de faire ».

En savoir plus : http://www.pressesdesmines.com/mobilisations-numeriques.html
Citer cet article : http://www.histoiredesmedias.com/Mobilisations-numeriques.html

Dans la même rubrique