Accueil du site > Le Temps des Médias > 16 - Espionnage > Médias, responsabilité gouvernementale et secret d’Etat : l’affaire WikiLeaks

16 - Espionnage

envoyer l'article par mail title= envoyer par mail Version imprimable de cet article Version imprimable Augmenter taille police Diminuer taille police

Damien Van Puyvelde

Médias, responsabilité gouvernementale et secret d’Etat : l’affaire WikiLeaks

Le Temps des médias n°16, Printemps 2011, p. 161-172.

Depuis les années 1970, les fuites d’information ont joué un rôle majeur dans la manière dont le gouvernement américain a fait usage du secret d’État. En se penchant sur l’affaire Wikileaks, cet article vise à mettre en lumière la nécessité mais aussi les limites des fuites d’information lorsqu’elles sont utilisées afin de promouvoir plus de transparence au nom de la démocratie. En définitive, la nature particulière du secret d’État et son rapport ambigu à la démocratie limitent le potentiel des fuites en tant qu’instrument de contrôle démocratique. Seules des fuites dont la valeur est qualitative et dont la publication a été suffisamment réfléchie sont à même de contribuer à la démocratie tout en préservant la sécurité nationale. englishflag

>> Acheter cet article sur CAIRN

Citer cet article : http://www.histoiredesmedias.com/Medias-responsabilite,3404.html

Sommaire du numéro