Accueil du site > Actualités > Soutenances de thèses > Les mondes du blog. Contribution à l’analyse du phénomène des blogs en France

Soutenances de thèses

envoyer l'article par mail title= envoyer par mail Version imprimable de cet article Version imprimable Augmenter taille police Diminuer taille police

TREDAN Olivier : Les mondes du blog. Contribution à l’analyse du phénomène des blogs en France

Soutenance e mercredi 12 décembre à 8h30 à l’IEP de Rennes, salle B1.

Membres du jury :
Jean-François TÉTU, Professeur émérite de sciences de l’information et de la communication, IEP de Lyon / rapporteur
Michel WATIN, Professeur de sciences de l’information et de la communication, Université de La Réunion / rapporteur
Erik NEVEU, Professeur de science politique, IEP de Rennes / examinateur
Franck REBILLARD, Professeur de sciences de l’information et de la communication, Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3 /examinateur
Denis RUELLAN, Professeur de sciences de l’information et de la communication, Université de Rennes 1 / directeur de thèse

Les blogs ont marqué les années 2000, passant de quelques centaines d’espaces créés au début de la décennie à quelques 160 millions d’unités indexées par les moteurs de recherche dédiés. Ce travail doctoral entend contribuer à la compréhension du phénomène et de sa dynamique. Il est principalement centré sur le cas français sur une période courant de 2002, lorsque les premières plateformes de blogs apparaissent, jusqu’à 2009, quand entrent en lice des sites qualifiés de réseaux sociaux. Deux démarches empiriques ont été menées de front. La première a reposé sur l’observation générale des dynamiques qui ont accompagné l’essor des blogs. Ce travail montre que les mondes du blog sont marqués par un processus de segmentation. Celle-ci est liée à des formes d’appropriation différenciées d’un même format de publication, donnant naissance à une variété de mondes sociaux entrecroisés. La seconde démarche a reposé sur le suivi longitudinal des « carrières » de dix blogueurs sur la période. Pour ces derniers, les mondes du blog ont offert un cadre à des activités de publication. Ils ont progressivement appris à évoluer dans une semi-obscurité dans le but de ne pas jouir d’une trop grande visibilité, tout en trouvant les ressources nécessaires à l’entretien de leurs sociabilités culturelles. À l’articulation de ces deux approches de terrain se déploie la notion interactionniste de monde social, combinée avec des sociologies de la médiation, des attachements et du goût. Derrière cet assemblage méthodologique, c’est finalement un autre objet qui transparaît : la réception. Ce travail est aussi une tentative pour comprendre les publics des blogs.

Citer cet article : http://www.histoiredesmedias.com/Les-mondes-du-blog-Contribution-a.html