Accueil du site > Ressources > Nouveautés parutions > Décembre 2010 > Leonard Bernstein. L’œuvre télévisuelle

Nouveautés parutions

envoyer l'article par mail title= envoyer par mail Version imprimable de cet article Version imprimable Augmenter taille police Diminuer taille police

LA ROCHELLE Réal

Leonard Bernstein. L’œuvre télévisuelle

Quebec, Presses de l’Université Laval, 2010, 230 p., 29,95 euros.

Peu de temps avant sa mort, au Pacific Music Festival de Sapporo (Japon), Leonard Bernstein fait son dernier discours public : « Ma décision est prise : toute l’énergie et le temps que le Seigneur me donne, je veux les consacrer à l’éducation. Partager le mieux possible avec les jeunes – même les très jeunes – tout ce que je peux échanger sur la musique, l’art, les liens entre l’art et la vie, sur la quête de soi et la compréhension qu’on peut avoir de soi-même. » Leonard Bernstein aura dirigé dans plusieurs villes d’Amérique, d’Europe et d’Asie, même à Montréal en 1944 et 1945. Il fut aussi très présent à la télévision pour animer des programmes musicaux à caractère pédagogique. Le célèbre compositeur de West Side Story touchait alors à toutes les sortes de musiques, populaires et savantes, à toutes les dimensions de la réalité musicale, techniques, esthétiques ou socioculturelles. On aurait dit un individu protéiforme, à l’image de Civa, ce dieu hindou aux multiples bras : compositeur, interprète, chef d’orchestre et pianiste, scénariste, animateur et, pourrait-on dire, crooner. Par-dessus tout, Leonard Bernstein se distingue, dans son œuvre télévisuelle, comme un magnifique communicateur, un professeur qui sait éblouir et en ?ammer ses étudiants et le grand public. C’est un bonheur de revisiter, durant sa période américaine (1950 et 1960), les séries Omnibus, Lincoln Presents ou Young People’s Concerts, sans oublier sa production européenne (de 1970 à 1990), surtout avec l’Orchestre philharmonique de Vienne. Chaque fois, j’ai été frappé par l’intensité et la grande émotion avec laquelle Leonard Bernstein a parlé de la musique et des professeurs. À l’aide de documents d’archives et pour souligner le vingtième anniversaire de sa mort (il est décédé le 14 octobre 1990 à New York), j’ai voulu rendre hommage au musicien pédagogue et analyser une large part de ce corpus vidéographique qui est l’un des plus abondants et des plus fascinants pour qui s’intéresse à la dimension populaire et univer-selle de la musique.

En savoir plus : http://www.pulaval.com/catalogue/leonard-bernstein-uvre-televisuelle-9542.html
Citer cet article : http://www.histoiredesmedias.com/Leonard-Bernstein-L-oeuvre.html

Dans la même rubrique