Accueil du site > Ressources > Mémoires et thèses > Le "cinéma social" aux frontières de l’engagement. Sociologie d’une catégorie entre art et politique

Mémoires et thèses

envoyer l'article par mail title= envoyer par mail Version imprimable de cet article Version imprimable Augmenter taille police Diminuer taille police

MARIETTE Audrey, Le "cinéma social" aux frontières de l’engagement. Sociologie d’une catégorie entre art et politique, sous la direction de Jean-Louis Fabiani, Thèse de doctorat de sociologie, EHESS, 2008.

Cette thèse a pour objet la catégorie de cinéma social telle qu’elle a été définie dans la deuxième moitié des années 1990 et dans les années 2000 par des critiques cinématographiques, des chercheurs en sciences sociales et des militants proches des mouvements antilibéraux. Ces différents acteurs de la médiation et de la réception ont regroupé sous ce label des films français mettant en scène des personnages membres des classes populaires. Enjeu de débats autour des figures de l’exclu et de l’ouvrier au travail, la catégorie fonctionne à la fois comme ressource et contrainte dans les mondes de l’art. Parce que définir, critiquer, participer au cinéma social ne va pas de soi, parce que cette entreprise pose des questions de positionnement entre art et politique, l’analyse intègre discours et pratiques en jeu dans la réalisation des films sociaux. L’enquête de terrain a pris en considération la trajectoire des films étiquetés, de leur production à leur réception. Elle combine observations et entretiens auprès d’acteurs qui participent aux processus de fabrication et de qualification des œuvres : producteurs, réalisateurs, comédiens, techniciens, exploitants, critiques, chercheurs, militants et publics. On montre comment les formes de l’engagement autour des films sociaux prennent corps dans des dispositifs matériels (publications, manifestations cinématographiques) qui en assurent la diffusion, la circulation et la performativité entre différents espaces sociaux. Se donne ainsi à voir un espace de renouvellement de l’engagement des artistes et intellectuels de gauche dans un contexte de remise en cause de la légitimité de la politique et du militantisme partisan.
Citer cet article : http://www.histoiredesmedias.com/Le-cinema-social-aux-frontieres-de.html

Mots clés