Accueil du site > Ressources > Ouvrages de référence > La presse clandestine, 1940-1944

Ouvrages de référence

envoyer l'article par mail title= envoyer par mail Version imprimable de cet article Version imprimable Augmenter taille police Diminuer taille police

BELLANGER Claude (dir.), La presse clandestine, 1940-1944, Paris, Colin, 1961.

Dans son ouvrage, claude bellanger retrace l’histoire de la presse clandestine, aussi appelée presse de la résistance, et son évolution entre 1940 et 1944. Il découpe, judicieusement, son exposé en cinq parties principales, suivant un plan chronologique. Il commence d’abord, entre l’avant-propos (dans lequel il explique ses motivations quant à la réalisation d’un tel travail) et la première partie à proprement parler, par raconter l’été 1940 (« Été de la défaite ») pour poser le cadre et expliquer le contexte dans lequel se retrouve la presse française après l’armistice du 22 juin 1940. Vient alors la première partie intitulée "1940 Premières feuilles clandestines" dans laquelle on voit naître les premiers journaux de la résistance. Dans la deuxième partie, "1941 la résistance s’organise", l’auteur donne les premiers résultats et décrit les journaux qui s’imposent clandestinement comme Combat, Le Franc-tireur ou Défense de la France. Dans la troisième partie, "1942 La nation se rassemble", on peut lire la mobilisation grandissante autour du phénomène (création des bureaux d’information et relais de l’Afrique du Nord). La quatrième partie, "1943 La France qui se bâtit dans l’épreuve", raconte les combats victorieux des Alliés mais aussi les tentatives vaines de Vichy pour contrer la presse clandestine. Enfin, "1944 Vers la libération", retrace les interrogations quant à l’avenir de la presse après la libération et les études menées sur le programme du gouvernement de la IVe République.
Citer cet article : http://www.histoiredesmedias.com/La-presse-clandestine-1940-1944.html