Accueil du site > Ressources > Ouvrages de référence > La guerre en Irak. Les médias et les conflits armées

Ouvrages de référence

envoyer l'article par mail title= envoyer par mail Version imprimable de cet article Version imprimable Augmenter taille police Diminuer taille police

ARBOIT Gérard, MATHIEN Michel (dir.), La guerre en Irak. Les médias et les conflits armées, Bruxelles, Editions Bruylant, 2006.

Malgré le temps écoulé depuis le 19 mars 2003, date de son déclenchement, la « guerre en Irak » s’impose encore dans l’actualité. Intervention armée voulue par les Etats-Unis dans un contexte géopolitique a priori défini par les événements du 11 Septembre 2001 et de la lutte contre le terrorisme, chute de la dictature de Saddam Hussein, révélations des pratiques discutables des « alliées » lors des opérations puis de l’occupation militaire, actions illégitimes d’agences de renseignement, lente et délicate mise en place d’un régime démocratique à Bagdad, mais aussi… extension d’une guerre civile prévisible, etc.. La décision de « faire la guerre » ne saurait faire abstraction des modalités de l’information des citoyens via les médias de masse, en particulier des chaînes de télévision et du sens des images censées montrer les faits. Mais quid de chaque contexte précisément ? Dans une crise de cette ampleur, les médias des démocraties historiques ont-ils assuré toutes leurs fonctions ? Le débat a-t-il encore un sens ou est-il réduit aux seuls dirigeants prenant leurs décisions sur des motifs de politique internationale et/ou de défense d’intérêts économiques ? Peuvent-ils agir contre la majorité des concitoyens, quitte à manipuler faits et arguments par une communication publique outrancière pour emporter leur adhésion ? Les « armes de destruction massive » ont au moins servi à cela.
Finalement, à qui profite la « guerre en Irak » ? Aux seuls Irakiens libérés d’un dictateur ? N’y avait-il pas d’enjeux commerciaux, voire une logique impériale de contrôle d’une partie du monde ? Certes, le premier argument est plus propice que le second pour justifier un choix politique mobilisateur. Par ses nombreuses retombées, notamment avec ses fondements et représentations symboliques, cette guerre est aussi devenue un conflit « Orient-Occident » qui laissera des traces mémorielles dans les échanges économiques, politiques et culturels. Ses conséquences sont loin d’être mesurées.
Les éclairages présentés dans cet ouvrage ne sont pas sans interrogations pour l’avenir du monde. Et, en particulier, des démocraties et de leurs relations dans le cadre de la globalisation des échanges de toute nature.
En savoir plus : http://www.bruylant.be/st/nl/fiche.php?id=12551&PHPSESSID=b30dbabacf7f38ee8da4d3788ee9b0d6
Citer cet article : http://www.histoiredesmedias.com/La-guerre-en-Irak-Les-medias-et.html