Accueil du site > Le Temps des Médias > 17 - Communiquer le sacré > La culture comme spécialité journalistique

17 - Communiquer le sacré

envoyer l'article par mail title= envoyer par mail Version imprimable de cet article Version imprimable Augmenter taille police Diminuer taille police

William Spano

La culture comme spécialité journalistique

Le Temps des médias n°17, Automne 2011, p. 164-182.

Il est devenu courant de lire des contenus journalistiques placés sous l’intitulé « Culture » dans les titres de la presse française. En effet, la plupart des journaux réservent une partie de leur espace rédactionnel au domaine des productions culturelles, que celui-ci recouvre les différentes formes de spectacles vivants ou bien l’ensemble du secteur des industries culturelles. L’une des caractéristiques majeures du journalisme culturel est même l’élargissement constant de son « champ d’investigation ». En effet, l’extension progressive du contenu des rubriques « Culture » accompagne les changements opérés par le concept de culture à travers l’histoire. Que savons-nous historiquement de la constitution de la culture en spécialité journalistique ? Les recherches socio-historiques portant sur le sujet insistent, d’une part, sur la place déterminante de la critique littéraire et le rôle moteur des écrivains dans les débuts de la presse culturelle au cours des XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles ; et, d’autre part, sur l’affaiblissement de cette critique sous l’effet de l’adoption par les « professionnels de l’information » de nouveaux genres rédactionnels propres au journalisme dit « d’information » à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle. Cet article qui relève les principaux traits saillants de l’évolution de cette spécialité journalistique jusqu’à la Seconde Guerre mondiale.

Citer cet article : http://www.histoiredesmedias.com/La-culture-comme-specialite.html

Sommaire du numéro