Accueil du site > Ressources > Ouvrages de référence > La chair éprouvée par les espaces médiatiques

Ouvrages de référence

envoyer l'article par mail title= envoyer par mail Version imprimable de cet article Version imprimable Augmenter taille police Diminuer taille police

MARTIN-JUCHAT Fabienne, La chair éprouvée par les espaces médiatiques, Bruxelles, De Boeck, 2008.

Eprouver les corps pour marquer les esprits : l’objectif de ce livre est de comprendre comment et pourquoi ce phénomène se développe et se généralise et quelles en sont les raisons anthropologiques et sociales. Mettre en mouvement les corps par l’émotion est l’un des objectifs centraux des stratégies de communication à finalité commerciale. Ce recours massif à la communication affective caractérise le capitalisme. Or, depuis le début du XXe siècle, la question de l’affectivité a été majoritairement traitée, en France, par la psychologie et la psychanalyse au détriment de la sociologie. Pourtant, fin XIXe, des sociologues tel que G. Simmel ou G. Tarde ont développé cette thèse d’une affectivité au coeur de la construction de la société moderne. Seul un regard transdisciplinaire peut permettre de comprendre que le corps est actif justement par le biais des émotions, non seulement devant la télévision mais aussi au sein de l’ensemble des espaces sociaux qui composent la vie quotidienne (de la maison à la ville en passant sur internet, etc.), et les raisons pour lesquelles ce procédé est de plus en plus recherché. En particulier, émouvoir pour transmettre une idéologie est une stratégie qui se déploie et se généralise, car elle répond aux processus d’appréhension du monde par l’être humain. Mais elle confère aux acteurs du marketing et de la communication une très grande responsabilité sociétale.
En savoir plus : http://universite.deboeck.com/livre/?GCOI=28011100764800&fa=description
Citer cet article : http://www.histoiredesmedias.com/La-chair-eprouvee-par-les-espaces.html

Mots clés