Accueil du site > Ressources > Ouvrages de référence > La Propagande au Royaume-Uni, de la Renaissance à l’Internet

Ouvrages de référence

envoyer l'article par mail title= envoyer par mail Version imprimable de cet article Version imprimable Augmenter taille police Diminuer taille police

DICKASON Renée, CERVANTES Xavier (dir.), La Propagande au Royaume-Uni, de la Renaissance à l’Internet, Paris, Ellipses, 2002. Préface de Lord Asa Briggs.

Même s’il n’en a pas toujours été ainsi, le phénomène de la propagande a souvent eu une connotation péjorative car il est volontiers associé à des régimes totalitaires ou à une manipulation systématique de la pensée et des croyances. Visible ou invisible, matérielle ou immatérielle, rationnelle ou irrationnelle, la propagande agit, dit-on, sur le comportement des individus ; elle gère les émotions, les rêves et les fantasmes, elle guide les actes, elle conditionne les esprits. Dans cet ouvrage, le terme est envisagé dans son acception la plus vaste et la plus neutre de communication et d’échange entre instances du pouvoir ou groupes d’intérêt, d’une part, et rassemblement d’individus ou strates sociales, de l’autre. La propagande implique donc des choix stratégiques, celui du public visé, du support et des effets désirés ; en sélectionnant tels signes ou tels symboles, la propagande pose le problème de la représentation, de la médiation et de la médiatisation de la réalité. Chaque chapitre est consacré à un siècle de l’époque moderne et contemporaine. A l’aide d’exemples précis, les auteurs se proposent de mettre en lumière différentes méthodes de propagande alors en vigueur et la façon dont les contemporains concevaient la communication politique.
En savoir plus : http://www.editions-ellipses.fr/fiche_detaille.asp?identite=416
Citer cet article : http://www.histoiredesmedias.com/La-Propagande-au-Royaume-Uni-de-la.html