Accueil du site > Le Temps des Médias > 16 - Espionnage > La France, une grande puissance ? Le tardif réveil de l’espion français au cinéma

16 - Espionnage

envoyer l'article par mail title= envoyer par mail Version imprimable de cet article Version imprimable Augmenter taille police Diminuer taille police

Yannick Dehée

La France, une grande puissance ? Le tardif réveil de l’espion français au cinéma

Le Temps des médias n°16, Printemps 2011, p. 86-99.

Des années 1970 à nos jours, le film d’espionnage à la française reste un genre peu productif qui met en scène une France terrain d’affrontement de la CIA et du KGB, peu gênés par un contre-espionnage français aux moyens limités (années 1970). Les séquelles du terrorisme d’extrême gauche font leur apparition dans les intrigues des années 1980. Les années 1990-2000 marquent un renouveau du genre, axé sur les nouveaux dangers de l’après-guerre froide, esquissant une fragile affirmation des services français sur la scène internationale. englishflag

>> Acheter cet article sur CAIRN

Citer cet article : http://www.histoiredesmedias.com/La-France-une-grande-puissance-Le,3394.html

Sommaire du numéro