Accueil du site > Actualités > Soutenances de thèses > L’essor du fact-checking : de l’émergence d’un genre journalistique au questionnement sur les pratiques professionnelles

Soutenances de thèses

envoyer l'article par mail title= envoyer par mail Version imprimable de cet article Version imprimable Augmenter taille police Diminuer taille police

Laurent Bigot : L’essor du fact-checking : de l’émergence d’un genre journalistique au questionnement sur les pratiques professionnelles

Thèse en sciences de l’information et de la communication (Université Paris 2 Panthéon-Assas). Soutenance le 7 décembre 2017, à 8h45, Salle des conseils, Université Paris 2 Panthéon-Assas, (site Panthéon, 12, place du Panthéon).

Membres du jury :
François DEMERS, professeur titulaire, Université Laval de Québec (rapporteur)
Benoît GREVISSE, professeur ordinaire, Université catholique de Louvain
Arnaud MERCIER, professeur des universités, Paris 2 - Panthéon-Assas
Franck REBILLARD, professeur des universités, Paris 3 - Sorbonne Nouvelle (rapporteur)
Rémy RIEFFEL, professeur des universités, Paris 2 - Panthéon-Assas (dir.)
Roselyne RINGOOT, professeure des universités, Grenoble-Alpes

De plus en plus de médias dans le monde disposent de rubriques ou chroniques dédiées au fact-checking. Elles visent notamment à vérifier la véracité de propos tenus par des responsables politiques. Cette pratique revisite celle née aux États-Unis dans les années 1920, qui consistait à vérifier de manière exhaustive et systématique les contenus avant parution. Ce fact-checking « moderne » incarne une stratégie des rédactions web – en dépit des crises structurelles et conjoncturelles – pour renouer avec la diffusion de contenus mieux vérifiés, ainsi que leur capacité à mettre à profit les outils numériques qui facilitent l’accès à l’information. À travers une trentaine d’entretiens semi-directifs avec des fact-checkeurs français et l’étude de 300 articles et chroniques issus de sept médias différents, ce travail de recherche analyse dans quelle mesure le fact-checking, en tant que genre journalistique, valorise une démarche crédible, mais révèle aussi, en creux, des manquements dans les pratiques professionnelles. Il examine, enfin, comment la promotion de contenus plus qualitatifs et l’éducation aux médias sont de nature à placer le fact-checking au cœur des stratégies éditoriales, destinées à regagner la confiance des publics.

Citer cet article : http://www.histoiredesmedias.com/L-essor-du-fact-checking-de-l.html