Accueil du site > Ressources > Nouveautés parutions > Octobre 2013 > L’écrit au cinéma

Nouveautés parutions

envoyer l'article par mail title= envoyer par mail Version imprimable de cet article Version imprimable Augmenter taille police Diminuer taille police

CHION Michel

L’écrit au cinéma

Paris, Armand Colin, 2013, 240 p., 26,5 euros.

Qu’il soit présent dans un film sous la forme de son générique, des sous-titres pour les films muets ou les versions originales, mais aussi de lettres écrites ou lues, d’écrans d’ordinateurs, d’inscriptions magiques, d’enseignes lumineuses ou de pancartes dans la rue proclamant un interdit que les personnages ignorent ou transgressent, l’écrit au cinéma n’a pas seulement un rôle utilitaire ou anecdotique. Il crie muettement son importance et dialogue symboliquement avec les voix du film, avec le récit, avec l’espace cinématographique. Il nous rappelle aussi que « graphe » dans « cinématographe » veut dire « écrit », et que le cinéma se situe par rapport au livre en situation d’héritage voire de rivalité. Déroulant au fil de nombreux exemples un parcours poétique en forme de frise, l’auteur envisage la question depuis les origines du « septième art » jusqu’à ses formes les plus récentes, où l’écrit en deux dimensions doit redéfinir sa place dans les trois dimensions du relief. Un écrit jamais totalement assimilable par le cinéma, et qu’on appellera pour cette raison « l’excrit ».

En savoir plus : http://www.armand-colin.com/livre/456931/l-ecrit-au-cinema.php
Citer cet article : http://www.histoiredesmedias.com/L-ecrit-au-cinema.html

Dans la même rubrique