Accueil du site > Actualités > A la Une > > Journées d’étude," Images et mémoires : visibilité et invisibilité de la guerre en Algérie"31 mai-1er juin, Lyon

A la Une

envoyer l'article par mail title= envoyer par mail Version imprimable de cet article Version imprimable Augmenter taille police Diminuer taille police

Journées d’étude," Images et mémoires : visibilité et invisibilité de la guerre en Algérie"31 mai-1er juin, Lyon

Ces journées d’études sont organisées dans le cadre du projet Mémoire de l’Université de Lyon en partenariat avec le laboratoire LARHRA (UMR CNRS 5190) « Mémoire et héritage : construction, déconstruction, reconstruction de la mémoire individuelle et collective » et du séminaire « Mémoire de l’image, mémoire en images ».
Organisateurs Frédéric Abécassis (ENS, LARHRA)- Evelyne Cohen (Enssib-LARHRA)- Anne-Marie Granet-Abisset UGA-LARHRA) Il est courant d’entendre que la guerre d’Algérie a été une « guerre sans nom » ou encore une « guerre invisible ». Ces propos méritent d’être infléchis voire corrigés car dès 1954 les contemporains en Algérie et en France ont photographié, filmé, illustré, nommé la guerre que ce soit dans des documents amateurs ou des images d’actualités filmées ou télévisées ou encore dans des films de fiction. Certaines images sont parfois très datées lorsqu’elles renvoient à des événements précis (1961) mais d’autres comme d’ailleurs la mémoire qu’elles portent ou celle des témoins qui les accompagnent réinscrivent ce moment aigu dans un temps plus long, celui des territoires respectifs et celui des territoires de la mémoire. Certaines de ces images sont aujourd’hui découvertes ou redécouvertes. Certaines sont devenues des marqueurs des événements et de leurs mémoires. Elles font l’objet de réemplois variés et contribuent à la mise en récit des événements. Elles fonctionnent dès lors comme des vecteurs de mémoires que ce soit celles des personnes confrontées à la guerre ou plus largement celles de notre société.
Les journées du 31 mai et du premier juin ne veulent ainsi pas revenir simplement sur les images de la guerre franco-algérienne. Elles s’attacheront à visionner, étudier ces images pour questionner dans toutes leurs dimensions, leurs usages, leur fonction, leur réemploi dans l’histoire et les mémoires en Algérie et en France ; à les resituer et les interpréter dans une histoire de plus longue durée ; à dégager les réalités que quelquefois elles contribuent à masquer ou à déformer.

Journée du 31 mai
10 h Accueil des participants
Introduction
10h30 Le programme PALSE Hugues Fulchiron (Président honoraire de l’Université Jean Moulin Lyon 3 -Professeur à la Faculté de droit de Lyon- Institut universitaire de France)
11 h Présentation du programme du colloque : Frédéric Abecassis (ENS-LARHRA), Evelyne Cohen (Enssib-LARHRA), Anne-Marie Granet Abisset (Université de Grenoble-LARHRA)
La guerre d’Algérie en son temps : une guerre visible ?
Présidente de séance Evelyne Cohen
11h15-12 h Marie Chominot (Docteure] Les images filmées par Georges Chassagne à Aïn Abid le 22 août 1955, lors de la répression consécutive à l’insurrection armée du 20 août 1955 dans le Constantinois.
14h Marc André (Docteur, associé au LARHRA ) Des images d’archives à l’album de famille : les Algériennes dans la guerre d’indépendance à Lyon.
14 h45 h Karima Dirèche (Directrice de l’Institut de Recherche sur le Maghreb Contemporain) "Comme la pierre est à la pierre" : questionnements autour de la question des réfugiés et de la guerre à partir des images de l’aide humanitaire américaine en 1962.
Débat 15h30-16h30
Journée du 1er juin
Images de la guerre d’Algérie de mémoires en mémoires

Président de séance Frédéric Abécassis
9h Omar Carlier (Professeur émérite Paris Diderot) [sous réserve] Les "chefs historiques" du FLN photographiés. Insurgés et terroristes, vaincus et vainqueurs, présents et absents : variances et permanences de l’usage politique d’un signe iconique

9h45 Carole Filiu (Journaliste) et Ferhat Mouhali (réalisateur) Le documentaire « Ne nous racontez plus d’histoires » [en cours de montage]

Pause 10H30 -10H45
10h45 Evelyne Cohen Le web doc Ina de Raspouteam sur le 17 octobre 1961

11h15-12h Anne-Marie Granet Abisset : Témoigner pour l’histoire : les témoins dans la Guerre sans nom de Bertrand Tavernier et Patrick Rotman (1992)

Débat 12h- 12h30
Des mémoires aux imaginaires

Présidente de séance Anne-Marie Granet
14h Jean-Robert Henry (Directeur de recherches émérite, CNRS)Le rapport textes/images sur l’Algérie : des beaux livres à la mise en scène muséale

14h45 Frédéric Abécassis Méditerranées d’ Olivier Py : mémoires familiales et absence

Pause 15h30-15h45
15h45-16h30 Michèle Baussant (Chargée de recherches CNRS Institut français de Jérusalem) Mémoires et représentations croisées des "guerres" d’Algérie à travers les films de Jean-Pierre Lledo

16h30 -17 h Gilbert Meynier (Professeur émérite à l’Universtié Nancy 2 ) Conclusions du colloque
17-18 h Table ronde animée par Hugues Fulchiron avec Eric Carpano, Professeur de droit (Université Jean Moulin Lyon 3), Mathilde Philip-Gay, Maitre de conférences (Université Jean Moulin Lyon 3) : conclusions et perspectives du projet Mémoire de l’Université de Lyon

Citer cet article : http://www.histoiredesmedias.com/Journees-d-etude-Images-et.html