Accueil du site > Actualités > A la Une > > Journée d’études, "Les sources numériques natives pour la recherche en histoire et patrimoine : pratiques et méthodes", CNAM, 9 décembre 2013

A la Une

envoyer l'article par mail title= envoyer par mail Version imprimable de cet article Version imprimable Augmenter taille police Diminuer taille police

Journée d’études, "Les sources numériques natives pour la recherche en histoire et patrimoine : pratiques et méthodes", CNAM, 9 décembre 2013

Les sciences humaines et sociales ont depuis quelques années vu s’accroître le regard réflexif des chercheurs sur leurs terrains et corpus, leurs gestes, leurs outils et instruments, en particulier dans le rapport aux technologies de l’information et de la communication à l’ère numérique. Si les « Digital Humanities » (Humanités numériques) ont montré les apports du traitement informatique pour des fonds de documents numérisés, de nouveaux documents sont produits dans l’usage même des techniques et environnements du numérique, et ce depuis que les ordinateurs sont nés il y a plus d’un demi-siècle. En quoi ces nouveaux documents peuvent-ils constituer de nouvelles sources pour les études qui s’interrogent sur le passé ? Quelles traces, générées dans l’usage des outils numériques et transmises par la mémoire d’usage des technologies informatiques, deviennent exploitables et analysables à côté des formes et contenus ? A quel nouveau type d’archives le chercheur en histoire ou en patrimoine doit-il se confronter ?

PROGRAMME

9:00-09:15 Présentation générale par Camille Paloque-Berges (HT2S & DICEN, Cnam ; associée du LabEx Hastec)

Première session : Faire confiance aux sources numériques ? Archives et documents entre mémoire, vérité et preuve

09:15-09:45 : Marie-Anne Chabin (DICEN, Cnam) et Claire Scopsi (DICEN, Cnam) : « Analyse diplomatique des effets du numérique sur la production des documents de preuve à vocation historique »

09:45-10:15 : Sophie Derrot (BNF) : « Le dépôt légal du Web : vers un patrimoine numérique »

10:15-10:45 : Emmanuel Ruzé (Istec & Télécom ParisTech) : « Quelques approches récentes des archives communautaires numériques »

10:45-11:15 : table ronde animée par Louise Merzeau (Tactic/DICEN, Université Paris Ouest Nanterre) 11:15-11:30 : pause

Questions transverses : disciplines et numérique 1/ 11:30-12:00 : Eric Guichard (ENSSIB) : « Les humanités résistent-elles à l’histoire de l’écriture ? »

12:00-13:00 : buffet (à disposition du public dans la mesure des places disponibles)

Deuxième session : Des artefacts techniques comme sources : nouveaux documents pour l’histoire des technologies en société

13:15-13:45 : Alexandre Hocquet (Archives Poincaré/Université de Lorraine) et Camille Paloque-Berges (HT2S & DICEN, Cnam ; associée du LabEx Hastec) : « Collectifs scientifiques et techniciens étudiés à partir de leurs échanges en ligne »

13:45-14:15 : Francesca Musiani (CSI/MINES ParisTech) : « Le virtuel entre matérialité et invisibilité : étudier les infrastructures numériques »

14:15-15:45 : Benjamin Thierry (Paris Sorbonne/IRICE) : « ‘Le village sans sauvage’ : une approche ethno-historique du concept d’interactivité »

15:45-16:30 : table ronde animée par Valérie Schafer (ISCC, CNRS)

16:30-16:45 : pause

Questions transverses : disciplines et numérique 2/ 16:45-17:15 : Frédéric Clavert (Labex EHNE) : « Mise en données des sciences humaines et sociales : l’exemple de l’histoire »

17:15-17:45 : Evelyne Broudoux (DICEN, Cnam) : « L’apport des sciences de l’information à l’étude des sources »

Plus d’informations : ici

Citer cet article : http://www.histoiredesmedias.com/Journee-d-etudes-Les-sources.html