Accueil du site > Actualités > A la Une > > Journée d’études CARISM - ANR AMMEJ – RT Sociologie des médias AFS, "Les statistiques institutionnelles sur les journalistes français : sources, méthodes, comparaisons" , Paris, 15 janvier 2013

A la Une

envoyer l'article par mail title= envoyer par mail Version imprimable de cet article Version imprimable Augmenter taille police Diminuer taille police

Journée d’études CARISM - ANR AMMEJ – RT Sociologie des médias AFS, "Les statistiques institutionnelles sur les journalistes français : sources, méthodes, comparaisons" , Paris, 15 janvier 2013

Mardi 15 janvier 2013- 14 h -18 h CARISM, Université Panthéon Assas- Centre Assas – salle 401 - 92 rue d’Assas – 75006 Paris

Les données statistiques apparaissent souvent à la fois comme un outil d’objectivation indispensable, comme une construction qu’il s’agit d’interroger et parfois, dans leurs usages les plus mécaniques ou fétichisés, comme un obstacle à l’analyse. C’est pourquoi il est important de les interroger pour comprendre en quoi elles permettent d’appréhender certains constats et phénomènes et de réinscrire le journalisme dans l’espace des professions.

L’ANR - AMMEJ (CARISM, 2008 - 2012) intitulée « Acteurs et marchés des médias : la production journalistique et son environnement - le cas de l’information générale et politique. 1990 - 2010 » visait à mettre en évidence et en perspective l’ensemble des transformations des médias d’information générale et politique conduisant ainsi à mieux expliquer celles du groupe professionnel des journalistes. Une place importante a été accordée à la constitution de corpus de données quantitatives et à leur exploitation, tant du côté des journalistes eux-mêmes que du côté de la production des contenus. Les premiers travaux ont permis d’élargir la vision des mutations du groupe des journalistes français en mettant en avant la dynamique particulière des marchés d’emplois et des carrières et plus largement de ses transformations sociodémographiques.

Dans ce cadre, nous nous proposons d’organiser deux journées d’études portant sur le recours aux données et donc aux méthodes quantitatives pour la compréhension des transformations du groupe professionnel des journalistes, de ses conditions d’emploi et de ses pratiques. La première sera plus particulièrement consacrée aux statistiques institutionnelles disponibles sur les journalistes et leur environnement professionnel. Une seconde journée d’études, en juin ou septembre, interrogera ensuite la production, par les chercheurs eux-mêmes, de données quantitatives variées portant aussi bien sur les carrières des journalistes que sur la transformation des conditions et des formes de la production de l’information.

Dans cette première journée, il s’agira tout d’abord de dresser une typologie des données quantitatives disponibles et d’interroger leurs méthodes de production. La statistique publique (INSEE, Ministère de la Culture) et les statistiques professionnelles (Audiens, CCIJP, AFDAS/Observatoire des métiers) recourent à des méthodes distinctes liées à des finalités elles aussi différentes, ce qui n’est pas sans conséquence sur les usages qui en sont faits. Parallèlement, seront établies des comparaisons entre le journalisme et les autres métiers connexes, ceux de l’information, des arts et du spectacle (PCS INSEE) ou les salariés de la presse et de l’audiovisuel dans leur ensemble. Enfin, quelles transformations de l’espace professionnel ces données rendent-elles visibles ou invisibles ?

14 h - Les journalistes dans leurs mondes professionnels

Nathalie Barret, chef de projet et Elise Plissonneau, chargée de mission, AFDAS-Observatoire des métiers, Comment exploiter des données statistiques pour parler des métiers et de leur évolution ? Le cas de l’observatoire des métiers de la presse et l’utilisation des déclarations DADS des entreprises de presse

Christine Leteinturier, MCF Université Panthéon-Assas, IFP-CARISM, Les données de la Commission de la carte d’identité des journalistes professionnels : construction, attribution, usages.

15 h 30 - Les journalistes dans les configurations des métiers de la culture

Olivier Pilmis, EHESS CESPRA, ATER à Paris-12/UTEC, Les données d’Audiens sur les journalistes pigistes et les comédiens intermittents : comparer les sources, comparer les mondes

Thomas Amossé, administrateur de l’INSEE-chercheur au Centre d’études de l’emploi, Maison des sciences de l’homme Ange Guépin, Journalistes et travailleurs de l’écrit en intellectuels précaires. Eléments d’analyse statistique à partir des enquêtes Emploi (1982-2011).

17 h - Questions de méthode : usages des données, croisement des sources…

Cégolène Frisque, MCF Université de Nantes, CRAPE, Les données statistiques sur les formes de précarité dans le journalisme, questionnement et confrontation des sources.

Débat général et conclusion

L’accès est libre, mais il est souhaitable de s’inscrire auprès du Laboratoire CARISM : tel : 01 53 63 53 23, mel : helene.guwedekko@u-paris2.fr

Citer cet article : http://www.histoiredesmedias.com/Journee-d-etudes-CARISM-ANR-AMMEJ.html