Accueil du site > Actualités > A la Une > > Journée d’étude "L’activité politique au prisme des séries ", Université de Lille, 16 octobre 2018

A la Une

envoyer l'article par mail title= envoyer par mail Version imprimable de cet article Version imprimable Augmenter taille police Diminuer taille police

Journée d’étude "L’activité politique au prisme des séries ", Université de Lille, 16 octobre 2018

Programme :
9h30-12h30. Les séries comme « mode d’emploi »

Antoine FAURE (intervention en vidéo), Centro de Investigación y Documentación – CIDOC Universidad Finis Terrae (Santiago de Chile), « L’urgence permanente. (Dé)Légitimations de l’activité politique par ses temporalités dans Les hommes de l’ombre et Baron Noir »

Arthur DELAPORTE, agrégé en sciences sociales, doctorant à l’université Paris 1, CESSP, « Baron Noir et le Parti socialiste : de la réflexivité aux rétro-actions »

Patrick LEHINGUE, professeur de science politique à l’université d’Amiens, CURAPP, « Les exégèses intéressées : Les leçons politiques de Game of Thrones par Pablo Iglesias et le collectif Podemos »

Sébastien LEROUX & Pierre-Olivier GARCIA, CNRS, Science Po Grenoble, PACTE, « La transgression politique expliquée aux enfants. Le cas de Avatar, le dernier maître de l’air »

Florence IHADDADENE, post-doctorante en sociologie à l’IDHES, Université Paris Nanterre, Corinne DANIELLOT, traductrice de littérature jeunesse anglo-saxonne, « Mouvements féministes et mobilisations improbables dans The handmaid’s tale »

14h-17h30. Comment les séries reflètent et transforment la politique

Rémi LEFEBVRE, professeur de science politique, Université de Lille, « Rendre sensible le concept d’illusio. Philippe Rickwaert dans Baron Noir »

Emmanuel TAÏEB, professeur de science politique, Sciences Po Lyon, « Ce que la fiction fait à la politique : le cas de House of Cards »

Emmanuel CHERRIER, maître de conférences en science politique à l’université de Valenciennes, « Quand Mr Smith est à Oslo et devient (presque) Machiavel : la série Occupied »

Clémentine FAUCONNIER, post-doctorante au CESSP (EHESS), « De Kaamelott à Veep, la dérision comme point de vue :
ce que les anti-héros au pouvoir nous disent des activités politiques »

Sandrine LEVEQUE, Professeure de science politique à l’Université Lumière Lyon-2, TRIANGLE, Frédérique MATONTI, professeur de science politique, université Paris 1, CESSP, « Brigitte Nyborg ou l’impossible réussite des femmes en politique. Ce que la série Borgen – et ses usages politiques – nous disent du genre en politique »

Julien FRETEL, professeur de science politique, université Paris 1, CESSP, « Borgen : prendre parti dans une série »

Citer cet article : http://www.histoiredesmedias.com/Journee-d-etude-L-activite.html