Accueil du site > Ressources > Ouvrages de référence > Historia de la edición y de la lectura en España 1472-1914

Ouvrages de référence

envoyer l'article par mail title= envoyer par mail Version imprimable de cet article Version imprimable Augmenter taille police Diminuer taille police

INFANTES Víctor, LOPEZ François, BOTREL Jean-François (dir.), Historia de la edición y de la lectura en España 1472-1914, Madrid, Fundación Germán Sánchez Ruipérez, 2003.

a Fondation Germán Sánchez Ruipérez avait déjà édité en 1994 une première approche de l’histoire du livre en Espagne avec Historia ilustrada del libro español, dirigée par Hipólito Escolar. Dix ans plus tard, Historia de la edición y de la lectura en España, 1472-1914 offre une vue d’ensemble enrichie par les multiples travaux publiés depuis mais, surtout, adopte une double perspective, définie par le titre même, qui souligne l’ambition des auteurs de réunir des études sur la production éditoriale et la réception de l’écrit.
La perspective adoptée est celle d’une étude chronologique qui permet d’apprécier les mutations de la société espagnole à travers trois grandes périodes historiques :
  1472-1680 : des débuts de l’imprimerie jusqu’au Siècle d’or ;
  1680-1808 : de l’introduction de la modernité jusqu’à la guerre d’Indépendance contre l’occupation napoléonienne ;
  1808-1914 : seconde révolution du livre et apparition d’un nouveau lectorat qu’accompagne le développement prodigieux de la presse.
Chacun des trois volets fait l’objet d’une étude pluridisciplinaire dirigée par un historien reconnu de l’histoire du livre en Espagne ; pour la première partie, Victor Infantes (Siècle d’or) ; pour la seconde, François Lopez (XVIIIe siècle) ; pour la troisième, Jean-François Botrel (XIXe et XXe siècles). L’ouvrage associe au total 42 spécialistes de l’histoire du livre, de la culture, de la lecture, de l’éducation, de l’illustration, de la bibliographie matérielle, de la bibliométrie, des idées religieuses, de la langue, des arts, de la littérature, de la presse.
Les études présentées analysent d’une part les aspects matériels, techniques, financiers, réglementaires, sociologiques, professionnels du monde des éditeurs, des imprimeurs et des libraires, et, d’autre part, le phénomène social de la lecture, les attentes de la société associées aux révolutions du livre et de l’imprimé. Cette volonté des auteurs d’offrir une vision globale est, bien sûr, la plus stimulante car elle remet en question les traditionnelles oppositions cultivé/populaire, écrit/oral, alphabétisé/analphabète, public/privé et elle permet de mieux comprendre la diversité des pratiques de lecture et les effets de celles-ci dans l’incorporation progressive à la culture écrite. La contribution de Roger Chartier ( « Le concept de lecteur moderne » ), est très significative de l’importance accordée dans la conception de cet ouvrage à la prise en compte de cette ultime étape qui clôt et justifie le circuit du livre et de l’imprimé.
Un autre intérêt de la démarche adoptée dans Historia de la edición y de la lectura en España est de présenter des méthodologies d’analyse différentes, et ces regards pluriels élargissent la vision traditionnelle des histoires du livre.
Cette réalisation de la Fondation Germán Sánchez Ruipérez vient après d’autres études nationales en Europe ; ce retard est sans doute dû en partie au fait qu’en Espagne les instruments bibliographiques font souvent défaut : statistiques défaillantes, catalogues d’éditeurs et de libraires parcellaires, dépôt légal non respecté, etc. Une marque d’honnêteté et de courage de la part des auteurs est alors de proposer d’autres voies de recherche dans les documents existants et de mettre en perspective les nécessaires études à venir comme, par exemple, la production éditoriale en langue espagnole imprimée à l’étranger, l’identification des imprimeurs au XIXe siècle, une prosopographie des écrivains romantiques, etc. En restant fidèle à la tradition de qualité de présentation des titres édités par cette fondation, la dimension iconographique est particulièrement soignée. Tous les chapitres sont accompagnés de documents représentatifs qui éclairent la thématique étudiée et chacune des trois grandes périodes est illustrée d’un appendice photographique de grande qualité, riche de documents originaux. Par ailleurs, l’ouvrage s’achève sur une bibliographie d’une ampleur exceptionnelle qui permet de découvrir la diversité et la richesse des études publiées ces dernières années.
La démarche pluridisciplinaire adoptée dans cet ouvrage permet d’évoquer tous les éléments de l’histoire du livre, de la réalisation matérielle jusqu’à la réception, de la fin du XVe siècle au début du XXe siècle. Le choix de cette période longue permet d’apprécier à quel rythme inégal l’Espagne entre dans la modernité, à quelles difficultés techniques et culturelles l’écrit se trouve confronté pour accéder à l’ensemble de la société.
C’est une tentative réussie de mettre en perspective l’essentiel des recherches déjà réalisées tout en proposant de nouveaux champs d’investigation et en fournissant des éléments bibliographiques solides à tous ceux que l’histoire du livre intéresse. Historia de la edición y de la lectura en España, 1472-1914 est un ouvrage appelé à faire date, non seulement dans le domaine hispanique mais, plus généralement, dans celui d’une histoire du livre prenant en compte tous les éléments – matériels et culturels – de la circulation de l’imprimé au sein d’une société.

Recension de Philippe CASTELLANO
Revue historique, n° 633 2005/1, p. 213-237.

Citer cet article : http://www.histoiredesmedias.com/Historia-de-la-edicion-y-de-la.html

Mots clés