Accueil du site > Ressources > Ouvrages de référence > Geneviève Tabouis, les dernières nouvelles de demain, 1892-1985

Ouvrages de référence

envoyer l'article par mail title= envoyer par mail Version imprimable de cet article Version imprimable Augmenter taille police Diminuer taille police

MARECHAL Denis, Geneviève Tabouis, les dernières nouvelles de demain, 1892-1985, Paris, Nouveau Monde éditions, 2003.

Avant Françoise Giroud, Geneviève Tabouis fut, des années 1930 aux années 1960, la première femme journaliste à acquérir une notoriété internationale. Bien connue des auditeurs de RTL, qui l’entendirent dans les années soixante annoncer les Dernières nouvelles de demain, elle fut d’abord au quotidien L’œuvre l’une des chroniqueuses les plus en vue de la presse parisienne des années 1930. Jeune fille de la bonne bourgeoisie, introduite dans les milieux diplomatiques par son oncle l’ambassadeur Jules Cambon, elle sut vite se faire respecter dans un milieu d’homme en mêlant travail, panache et mondanité. Farouche adversaire du nazisme, « Frau Tabouis » dénoncée par Hitler dans ses discours dut s’exiler à Londres puis New York en 1940. Elle devint l’amie et confidente d’Eleanor Roosevelt. Rentrée en France à cinquante-trois ans, elle reconstruit de zéro une nouvelle carrière journalistique et connut une nouvelle notoriété grâce à la radio, encore active jusqu’à 93 ans ! A partir de sources inédites, voici la première biographie de cette grande journaliste, portrait nuancé d’une femme exceptionnelle à la volonté de fer, que l’on accusa longtemps d’être un agent soviétique – la réalité étant beaucoup plus complexe.
En savoir plus : http://www.nouveau-monde.net/livre/?GCOI=84736100737590
Citer cet article : http://www.histoiredesmedias.com/Genevieve-Tabouis-les-dernieres.html