Accueil du site > Actualités > A la Une > > Festival Les médiatiques , 9-15 février 2015, Orléans

A la Une

envoyer l'article par mail title= envoyer par mail Version imprimable de cet article Version imprimable Augmenter taille police Diminuer taille police

Festival Les médiatiques , 9-15 février 2015, Orléans

Édition 2015 : Aux armes journalistes, Médias, Luttes et révolutions

Les révolutions qui ont touché ces dernières années les pays arabes se seraient-elles déroulées de la sorte sans recours aux nouveaux modes communication utilisés par les militants, manifestants et résistants impliqués dans la contestation des pouvoirs en place ? Sans doute parfois exagéré par certains commentateurs, le rôle joué par les réseaux sociaux dans la diffusion de ces mouvements, dans leur capacité à mobiliser de manière quasi instantanée un grand nombre de personnes et dans leur aptitude à fournir rapidement à l’opinion mondiale témoignages et images des événements a sans nulle doute contribué à leur réussite totale (Tunisie) ou partielle (Egypte, Libye) dans la déstabilisation de pouvoirs en place depuis plusieurs décennies. Les médias ont ici accompagné l’action des contestataires tandis que les journalistes se confrontaient aux ressources et aux pièges d’un accès instantané aux informations fournies via les réseaux sociaux.

Ce rapport étroit entre les médias et certains événements révolutionnaires est cependant loin d’être nouveau. La Révolution française fut ainsi une période de mutation de la presse (mise en place de la liberté d’expression, apparition de plusieurs centaines de feuilles d’opinion, essor d’une fonction morale et éducative des journaux …) tandis que de nombreux révolutionnaires virent dans l’activité pamphlétaire et journalistique un moyen utile d’agir sur l’opinion et de peser sur le destin politique du pays.

Les révolutions semblent dès lors constituer des temps très spécifiques pour le travail journalistique. Périodes agitées ne permettant pas d’adopter aisément un positionnement de neutralité, celles-ci semblent à la fois constituer des périodes d’intense activité journalistique pour couvrir les événements mais aussi des moments de mutations des pratiques, des formes, des contenus voire des usages de l’information.

C’est pourquoi la quatrième édition du festival Les Médiatiques se propose d’éclairer ce qui se joue dans ce rapport complexe - et sans doute variant - entre les médias et les périodes révolutionnaires. Pour cela, chercheurs, documentaristes, journalistes et photographes viendront livrer leurs analyses et leurs réflexions à propos de périodes révolutionnaires touchant des époques et des espaces très divers. L’étude des révolutions politiques des XVIII-XIXème s. (révolution française, américaine et anglaise ; révolution haïtienne de 1804 ; révolution de 1848 ; Commune de Paris…), des révolutions de type marxiste/communiste (révolution de 1917 ; révolution chinoise ; révolution cubaine…) ou de grands mouvements populaires plus récents (révolution iranienne de 1979 ; révolution roumaine de 1989 ; révolutions arabes…) permettront ainsi d’aborder quatre dimensions fondamentales des liens entre médias et révolution.

Plus d’informations et le programme :http://www.lesmediatiques.fr

Citer cet article : http://www.histoiredesmedias.com/Festival-Les-mediatiques-9-15.html